La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Projet COSO: le ministre Myriam Dossou d’Almeida, lance le forum annuel sur la cohésion sociale à Lomé 

Le 1er Forum annuel des acteurs du projet de Cohésion sociale des régions Nord du Golfe de Guinée (COSO) s’ouvre à Lomé ce mardi 12 décembre 2023. Présidée par le ministre du développement à la base, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, Myriam Dossou d’Almeida, cette rencontre de Lomé qui enregistre la participation des experts et acteurs de mise en œuvre du projet COSO du Bénin, de la Côte d’ivoire, du Ghana et du Togo, vise à aborder la question de la cohésion sociale.

Selon le ministre du développement à la base, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, la tenue de ce forum annuel sur la cohésion sociale est une illustration de cette quête active de la paix à travers, non seulement des investissements, mais aussi et surtout, à travers le dialogue et la coopération autour des défis communs.

Au cours des travaux, le ministre Myriam Dossou d’Almeida précise que « Ce forum est un témoignage d’ouverture entre les communautés elles-mêmes au sein de chaque pays ; d’ouverture entre les communautés et leurs pays respectifs, et d’ouverture entre nos quatre pays, le Bénin, la Côte d’ivoire, le Ghana et le Togo. Cette rencontre montre que la lutte en faveur de la cohésion sociale dans chaque pays est véritablement en marche et que les imminents acteurs que vous êtes, avez des expériences, des témoignages, des défis, des perspectives ou encore des enseignements à partager les uns avec les autres ».

Durant 2 jours, les acteurs dudit projet vont partager les principales conclusions des études diagnostiques sur la cohésion sociale réalisées dans leurs pays respectifs. Ce sera également l’occasion d’échanger sur les questions de fragilité, de conflit et de violence (FCV), de discuter des défis en matière de cohésion sociale dans la région  du Golfe de Guinée, de proposer des orientations et de formuler des recommandations.

Les travaux seront meublés par des communications, des travaux de groupes, des débats et des panels de discussion autour de trois sous-thèmes à savoir: « Enjeux et défis de la cohésion sociale », « Cohésion sociale et développement communautaire » et « Jeunesse et cohésion sociale ».

Le projet COSO est mis en œuvre dans une approche de « Développement conduit par les communautés (DCC) » et a pour objectif d’améliorer la collaboration régionale et la résilience socio-économique et climatique des communautés frontalières dans les régions cibles du Nord des pays du Golfe de Guinée exposées aux conflits et aux risques climatiques. Elle est financée à hauteur de 450 millions USD sous forme de don et de crédit par la Banque mondiale et couvre une période de 5 ans (2022-2027).

Au Togo, le projet est piloté par l’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB), bras opérationnel du ministère du développement à la base, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes. Le projet est financé à hauteur de 60 millions USD dans 41 cantons frontaliers couverts, dont 37 dans la région des Savanes, 2 dans la région de la Kara et 2 dans la région Centrale.

Il était présent à cette rendez-vous des personnalités comme, le ministre d’Etat chargé de la gouvernance locale du Ghana, Hon. O.B Amoah, le représentant résident de la Banque mondiale au Togo, Fily Sissoko, la directrice sectorielle du développement social durable et inclusif de la Banque mondiale, Pia Peeters, le coordonnateur du programme d’urgence de renforcement de la résilience et de la sécurité des communautés (PURS), le Général Dadja Maganawé et le conseiller du premier ministre et président du comité technique du projet COSO au Togo, Atoum Tchakpélé.

commentaires
Loading...