La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Les acteurs des filières de l’anacade et du Karité de la région centrale outillés

newworld
432

Le ministère du Commerce, de l’Industrie, du Développement du Secteur privé et de la Promotion de la Consommation locale a organisé un atelier de formation sur les opportunités de marché et de participation aux manifestations commerciales internationales le mardi 2 juillet à Sokodé à l’intention des acteurs des filières de l’anacarde et du karité de la région centrale.

C”est un atelier qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du « Projet de Durabilité et de renforcement des capacités commerciales de l’Anacarde et du Karité (PRODAK) » avec l’appui financier du Secrétariat de Mise en Œuvre du Cadre Intégré Renforcé (SMOCIR) atelier de formation sur les opportunités de marché et de participation aux manifestations commerciales internationales s’est tenu le mardi 2 juillet à Sokodé à l’intention des acteurs des filières de l’anacarde et du karité de la région centrale.

La rencontre vise à outiller les exportateurs sur les techniques de recherche de marché d’exportation et à apporter un appui-conseil aux acteurs de la transformation de 3 filières telles que l’anacarde, le karité et le soja. Il s’agit de soutenir les filières à fort potentiel d’exportation dans le cadre des actions entreprises par le gouvernement avec l’appui de ses partenaires techniques et financiers dans la recherche du partenariat et de la commercialisation.


Les travaux ont permis aux participants de renforcer leurs capacités sur les outils d’analyses, de recherche des marchés d’exploitation et des bases de données du Centre du Commerce International (CCI). Ils ont été également outillés sur des modules notamment les démarches stratégiques à l’international, les techniques et l’importance de la participation à une manifestation commerciale, l’opportunité de la zone de libre-échange continental africaine et le guide de l’exportateur.


Le chef de division des Relations économiques et commerciales à la division du Commerce extérieur, Kortho Koulaba, a indiqué que le secteur agroalimentaire et les organisations professionnelles agricoles spécialisées dans les filières stratégiques peinent à se conformer aux exigences du marché international. Le processus de transformation à grande ou à petite échelle et l’écoulement des produits, a-t-il dit, se font avec des difficultés dues aux normes de qualité régis par les internationaux.


Pour M. Kortho cet atelier constitue une priorité dans la réalisation des objectifs d’une croissance inclusive à travers l’axe 2 du PND qui vise à développer des pôles de transformation agricole, manufacturiers et d’industries extractives. Il a exprimé sa gratitude aux partenaires techniques et financiers pour leur appui multiforme et demandé aux participants à mettre du sérieux dans les partages d’expériences sur les différents aspects des exposés et leur implication dans le système commercial multilatéral.


Le préfet de Tchaoudjo, col Mompion Matéindou a indiqué que le commerce qui est un moyen de financement du développement et de lutte contre la pauvreté permet au ministère du Commerce, soucieux des enjeux, de multiplier des actions en faveur des opérateurs économiques. Il a témoigné sa reconnaissance au ministère en charge du commerce pour sa vision dans la mise en œuvre de la politique du gouvernement en matière commerciales et son leadership dans le renforcement des relations commerciales entre le Togo et les marchés extérieurs.

Laisser un commentaire