La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Ghana : les salaires des ministres réduits pour lutter contre la crise économique

Le gouvernement ghanéen a annoncé un cocktail de mesures visant à remédier aux déséquilibres de l’économie et à atténuer les difficultés économiques actuelles du pays.

Les mesures, qui devraient avoir des implications plus larges pour l’économie et soulager les Ghanéens au milieu de la crise mondiale actuelle, comprennent des réductions de dépenses, la réduction du prix du carburant, la collecte de plus de revenus et des arrangements financiers pour soutenir le cedi.

S’adressant à une conférence de presse à Accra jeudi 24 mars, le ministre des Finances, Ken Ofori-Atta, a déclaré que ces mesures étaient devenues nécessaires en raison de la double crise de la pandémie COVID-19 et de l’invasion de l’Ukraine par la Russie et son impact sur l’économie mondiale.

Il a déclaré que le gouvernement réduirait ses dépenses discrétionnaires de 10 % supplémentaires, ce qui porterait la réduction totale dans ce domaine de dépenses à 30 % pour les trois prochains trimestres de l’année.

En plus de la réduction des dépenses discrétionnaires, les coupons de carburant alloués à toutes les personnalités politiques et aux dirigeants des institutions gouvernementales, y compris les entreprises publiques, seront réduits de 50 %.

En outre, le ministre des finances a annoncé un moratoire complet sur l’achat de véhicules importés pour le reste de l’année, ce qui affectera toutes les nouvelles commandes, en particulier les véhicules à quatre roues.

M. Ofori-Atta a noté que ces réductions de dépenses devraient permettre au pays d’économiser un montant estimé à environ 3,5 milliards GH¢ et aider le gouvernement à atteindre l’objectif de déficit de 7,4 % fixé dans le budget 2022.

commentaires
Loading...