La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Le Togo participe à la foire commerciale de Kigali

49

La 2è édition de la Foire commerciale interafricaine (IATF 2021) s’annonce à grand pas à Kigali. Le Togo ne veut pas se faire compter l’événement qui se déroule du 06 au 12 septembre prochain. Il annonce sa participation, rapporte leconomik. 

C’est une initiative qui entend la participation de plusieurs pays d’Afrique. A l’occasion, les togolais auront leurs stands d’expositions. En ce sens, les autorités prennent déjà des dispositions pour retenir une cinquantaine de produits transformés made in Togo.

C’est Johnson Kuéku-Banka, directeur général du centre togolais des expositions et foires Togo 2000 (CTEF Togo 2000) qui a annoncé l’information mardi.

« Nous devons nous assurer que le produit est de qualité et qu’il respecte les normes. On tiendra compte également de la qualité, l’emballage et la pertinence de la description du produit. Et ce sont ces produits que nous allons mettre dans notre pavillon », a-t-il confié.

Pour la bonne marche des choses, le comité local d’organisation travaille sur les formules afin que le prix des stands soit à la portée des hommes d’affaires togolais.

Selon les informations, le prix des stands est autour de 972 000 F.CFA et les frais d’inscription s’élèvent à 140 000 F.CFA.

La particularité de à propos de la participation des togolais à cet évènement est que le Togo n’a pas choisi d’y aller avec des opérateurs comme d’habitude. « On y va avec un stand commun de 54m². Mais, si un opérateur économique a tout seul les moyens, il est le bienvenu et peut s’approcher de nous pour les formalités », a éclairé M. Johnson. Selon lui, une partie de ce stand commun sera consacrée à l’exposition institutionnelle et l’autre aux produits locaux retenus.

L’organisation de la foire interafricaine répond à la volonté des chefs d’Etat du continent de booster les échanges commerciaux entre les pays qui à ce jour, tournent autour de 15%.

Les pays africains commercent plus avec l’Europe, les Etats-Unis, la Chine qu’entre eux. C’est ce que veut corriger la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF).

commentaires
Loading...