La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

CPI : Gbagbo a une nouvelle contrainte

1 111

Depuis quelques semaines maintenant, l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo et son ex-collaborateur Charles Blé Goudé ont été acquittés par la Cour Pénale Internationale. Ce fut une longue attente pour les deux hommes, incarcérés à la Haye suite aux violences post électorales de 2010-2011 en Côte d’Ivoire. L’annonce de leur acquittement fut un événement dans leur pays, où ils ont encore de nombreux sympathisants.

La libération des deux personnalités politiques n’a été effective que quelques jours après l’annonce de leur acquittement. En effet, les avocats des deux hommes ont dû passer par moult tractations pour que leurs clients puissent à nouveau respirer l’air de la liberté. Au sein de la CPI, il y avait des voix discordantes, tout le monde n’était pas favorable à l’acquittement de Gbagbo et Blé Goudé. Certains juges estimaient que leur libération était précoce et qu’il y avait toujours des zones d’ombres dans leur dossier.

Une liberté avec un arrière goût

Après de nombreuses péripéties, l’ancien président ivoirien et son ex-ministre de la jeunesse firent autoriser à quitter les geôles de la CPI. Cependant, il ne pouvait pas encore rentrer en Côte d’Ivoire et devait élire domicile dans un pays d’accueil. Laurent Gbagbo s’est donc retrouvé en Belgique où réside sa seconde épouse Nady Bamba.

En Belgique, les faits et gestes de Gbagbo seront minutieusement scrutés, la CPI vient de formuler une nouvelle requête qui va encore restreindre les conditions de mobilité de l’ancien président ivoirien. En outre, Laurent Gbagbo ne pourra pas voyager au-delà des limites de la région où il réside, sans l’autorisation préalable de la CPI. Même en étant en liberté, Gbagbo n’est pas totalement maître de ses mouvements.

Source : lanouvelletribune.info

Vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...