La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Affaire journal « La Symphonie » de Yves Galley et la HAAC : la Cour suprême épingle la HAAC et annule la suspension

53

La Chambre administrative de la Cour suprême a, ce jeudi 9 décembre 2021, tranché l’affaire opposant le journal « La Symphonie » de Yves Galley et la Haute autorité de l’audiovisuelle et de la communication (HAAC). A cette audience les avocats des 2 parties sont passés devant les sages pour leurs plaidoiries.

Pour le journal « La Symphonie » et son Directeur de publication, Yves Galley, Me Joseph Akpossogna s’est fendu d’une brillante démonstration faisant passer la sanction de la HAAC pour une décision sans fondements.
De son côté l’avocat de la HAAC, Me Dandakou soutenait mordicus que son client avait le droit de sanctionner le journal.
Le confrère de togobreakingnews releve que suite à ces plaidoiries, le ministère public représenté par le procureur général, Mawuli Fiawonou, a requis l’annulation de la décision de l’institution de régulation.
Ainsi, note le confrère, la chambre administrative a déclaré la requête de « La Symphonie » recevable. Ensuite, les juges ont estimé que la décision de la HAAC manque de base légale. C’est alors que la chambre a prononcé l’annulation de la suspension du journal.
Le journal La Symphonie s’est fait suspendre par la HAAC pour l’avoir critiqué au sujet de la sanction infligée à The Guardian et à son Directeur de publication, Ambroise Kpondzo.
La HAAC avait également dit que le patron de La Symphonie a reconnu avoir commis des fautes professionnels graves. Faux et archifaux, avait déjà affirmé Yves Galley qui a invité l’instance de régulation à ne plus attribuer des propos aux journalistes.
Ainsi par cette déclaration le confrère note que la décision de la chambre administrative de la Cour suprême est révélatrice du musellement dont sont victimes plusieurs médias togolais de la part de la HAAC.

commentaires
Loading...