Agression contre trois journalistes, l’UJIT a réagi

Au sortir, de l’émission « miwoenenyo » de Da Dédé sur Kanal Fm, trois confrères journalistes ont été agressés par un individu se réclamant de l’ANC, parti de Jean Pierre Fabre. Il s’agit de Jérôme SOSSOU, Joseph GADAH et Elom KPOGO.

L’Union des journalistes indépendants du Togo (UJIT) par un communiqué dénonce avec la dernière rigueur cette agression dont les trois confrères ont été victimes.

Lire l’intégralité du communiqué de l’UJIT

L’Union des Journalistes Indépendants du Togo, dénonce avec la dernière rigueur, l’agression dont ont été victimes, les confrères Jérôme SOSSOU, Joseph GADAH et Elom KPOGO au sortir d’une émission débat à Radio Kanal fm.

En effet, les confrères Jérôme SOSSOU, Joseph GADAH et Elom KPOGO ont été invités dans l’émission en langue, « miwoenenyo » animée par Da Dédé sur kanal fm pour débattre de l’actualité politique. A la fin de l’émission, les confrères ont été pris à partie devant la radio par un individu se réclamant de l’ANC.

Selon les confrères, l’individu se réclamant de l’ANC est venu régler les comptes avec Jérôme SOSSOU pour avoir qualifié dans l’émission de da Dédé, la conférence de presse organisée par le président de l’ANC, Jean Pierre Fabre, ce 21 janvier 2020 à Eda Oba, de comédie.

L’UJIT s’insurge contre cette manière de procéder de certains individus, qui nuit gravement à la liberté d’informer de nos confrères et condamne avec la dernière rigueur autant cette agression que toute violence d’où qu’elle vienne contre les journalistes dans l’exercice de leur métier de journaliste.

Elle rappelle par ailleurs que la liberté d’expression est un droit fondamental reconnu par l’Organisation des Nations Unies et consacrée par la Constitution togolaise, et nul n’a le droit de restreindre ce droit qui est un pilier essentiel de la démocratie.

L’UJIT profite de l’occasion pour saluer la promptitude des forces de sécurité par laquelle elles ont répondu aux sollicitations des confrères en difficulté.

L’Union des Journalistes Indépendants du Togo demande encore une fois aux autorités de tout mettre en œuvre, afin de garantir aux professionnels des médias le libre exercice de leur profession.

                                                                            Pour l’UJIT

                                                                            La Secrétaire Générale,

                                                                            Patricia ADJISSEKU

Journaliste. A rejoint Elite d'Afrique en 2017. S’intéresse essentiellement aux mutations sociales et politiques des sociétés africaines modernes. Passionné par les nouvelles technologies.

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*