La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Assouma Aboudou a t-il mis à mal le pouvoir de Faure Gnassingbé ?

886

Candidat malheureux à la présidentielle du 22 février dernier, Aimé Tchabouré Gogué, resté jusque là silencieux, se joint à la lutte de la “Dynamique Kpodzro” pour exiger le “rétablissement de la vérité des urnes et la proclamation du vrai vainqueur”.

Piqué au vif par le discours dithyrambique du président de la Cour Constitutionnelle, le porte flambeau du parti ADDI (Alliance des démocrates pour le développement intégral) a dans un communiqué rendu public hier mercredi, contesté la légitimité de la Cour constitutionnelle et de son président.

«En s’adonnant à des éloges apologiques et à une litanie des quelques réalisations et projets non aboutis de la gouvernance que vit le Togo depuis 15 ans, ce dernier (ndlr : Aboudou Assouma) a tout simplement fait un aveu d’impartialité.”, peut-on lire dans le communiqué.

Occasion également pour le président du parti ADDI de remettre en cause la légitimité des élections présidentielles du 22 février dernier, qu’il qualifie d’ailleurs de “mascarade électorale”.

” Ceci est également une preuve que l’élection présidentielle du 22 février dernier, caractérisée par des irrégularités de plusieurs natures, ne respectait aucune des normes admises de transparence, d’équité et de démocratie : l’organe devant garantir ces normes se révèle être inféodé au candidat du régime en place. (…) En procédant comme il l’a fait lors de son allocution, le Président de la Cour Constitutionnelle s’est comporté, ni plus ni moins, en “grand militant” du parti au pouvoir plutôt qu’en président d’une institution qui se doit de rester impartiale et neutre», poursuit le communiqué.

À défaut de réclamer sa tête, le parti ADDI invite le président de la Cour Constitutionnelle à faire preuve de retenue dans la dévotion religieuse qu’elle semble vouer au pouvoir en place à l’avenir. Le parti, rappelons-le, s’en sortait avec pas plus de 3% au soir du 22 février 2020.

commentaires
Loading...