La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

La C14 conteste les locales et appelle à la remobilisation pour 2020

116

La Coalition C14 est revenue mardi sur la tenue des élections municipales du 30 juin. Pour ce regroupement politique, les résultats tels que proclamés ne reflètent pas la réalité du vote. Relevant plusieurs anomalies dans le processus électoral, la C14 annonce avoir introduit des recours fondés sur les preuves en sa possession auprès de la Cour suprême. Toutefois, elle indique qu’elle ne regrette pas d’avoir pris la décision de participer à ces élections. Et partant des leçons du scrutin, la C14 lance un appel à une remobilisation générale en vue de la poursuite du combat pour l’alternance en 2020.

D’entrée, la Coalition de l’opposition a précisé que le nombre total de ses conseillers s’élève à 136 en tenant compte de ceux élus sur les trois listes dans lesquelles sont impliqués le PSR et l’ADDI. Mais elle a fait observer que « les résultats provisoires ne sont en rien conformes à la réalité ».

« Ils consacrent le renversement des valeurs morales et l’absence de toute étique politique que les tenants du système plus que cinquantenaire utilisent sans vergogne pour se maintenir au pouvoir et qui lui ont permis de s’octroyer 895 conseillers. En d’autres termes, le régime apprend aux citoyens à tricher, à voler, à être violents et à ne pas vivre des fruits de leur travail…», lit-on dans la déclaration ayant fait l’objet de la conférence de presse.

Pour la C14, plusieurs anomalies graves ont entaché la fiabilité des élections locales et ont montré la mainmise totale du pouvoir sur l’ensemble du processus électoral. Elle cite une mauvaise révision des listes électorales, le manque de sensibilisation des populations au sujet des élections locales, les invalidations des listes de l’opposition dont 12 de la C14, le refus des accréditations à tous les observateurs nationaux.

Cette coalition pointe également du doigt de nombreux cas de fraudes notamment, les bourrages d’urnes, des violences exercées sur des délégués de la C14 qui ont été renvoyés des bureaux de vote dans l’Ogou, dans Kpendjal Ouest, dans Tone, dans le Zio. Elle fustige également « l’achat des votes par la remise d’argent le jour du vote à des électeurs, l’achat des membres des bureaux de vote », l’utilisation massive de bulletins pré-votés…

La C14 dénonce en outre la libération des personnes arrêtées pour délit de fraude, l’insuffisance de procès-verbaux dans les bureaux de vote, ….mais elle ne regrette pas sa participation aux élections.

« Malgré toutes ces anomalies et fraudes, la C14 ne regrette pas d’avoir pris la décision courageuse de participer à ces élections. Après la proclamation des résultats provisoires par la CENI, elle a introduit des recours fondés sur les preuves en sa possession », a déclaré Brigitte Adjamagbo-Johnson.

“l’unité d’action de l’opposition est une nécessité incontournable”

Le regroupement tire par ailleurs une grande leçon et note un signal fort lancé par les populations togolaises à toute l’opposition à travers les résultats proclamés.

« En clair, nos compatriotes ont voulu signifier par les suffrages exprimés que l’unité d’action de l’opposition est une nécessité incontournable. La C14 en a pris acte et espère que la leçon est comprise par tous », a-t-elle indiqué.

Pour finir, le groupe de 7 a lancé un appel vibrant à toutes les forces démocratiques pour « une remobilisation générale en vue de la poursuite du combat pour l’alternance en 2020 et la libération de tous les détenus politiques pris en otage depuis plusieurs mois ».

source: togobreakingnews.info

commentaires
Loading...