La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Tségan Yawa Djigbodi est préoccupée par les réformes

471

L’Assemblée nationale togolaise issue de l’élection du 20 décembre dernier a commencer ce mardi sa toute première session ordinaire et 1ère session ordinaire de l’année 2019. Cette session a été ouverte par Djigbodi Yawa Tsegan, présidente de l’assemblée nationale, au cours d’une cérémonie solennelle à laquelle des délégations venues du Gabon, du Ghana, de la Guinée, du Burkina Faso et des représentants de l’Assemblée parlementaire ACP-UE ont marqué leurs présence. le Premier ministre togolais, Komi Sélom Klassou était aussi de la partie

Selon la présidente de l’Assemblée nationale togolaise, sur le plan politique, les réformes constitutionnelles et institutionnelles feront partie des priorités de l’agenda de cette session parlementaire.

« Ceci annonce la mise en œuvre des réformes attendues par tous les Togolais et constitue des réponses tangibles de la volonté de l’exécutif de consolider la démocratie dans notre pays et de maintenir entre les différents acteurs politiques, un climat de concertation et de tolérance notoire », a-t-elle salué.

Selon elle, la récente audience accordée par le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, à la coalition des 14 partis politiques de l’opposition, à la demande de celle-ci, renseigne sur la volonté du président de la République, d’œuvrer à la consolidation de la paix, de la démocratie et de l’Etat de droit dans le pays.

« Notre Assemblée aura l’impérieuse mission d’étudier et de voter l’ensemble des textes législatifs nécessaires à la mise en œuvre du Plan national de développement (PND) fortement salué. Elle participera à l’initiative de vulgarisation et d’appropriation du PND par les concitoyens », a-t-elle ajouté.

Elle en a aussi appelé à l’ « esprit patriotique » des acteurs politiques afin, dira-t-elle, de toujours privilégier l’intérêt national. « La représentation nationale voudrait rassurer l’ensemble de la classe politique de son accompagnement à toutes les étapes de la vie de la marche commune vers un lendemain meilleur pour toutes les filles et tous les fils de notre chère nation le Togo », note-t-elle.

Tour à tour, les représentants des parlements des pays suscités ont pris la parole pour féliciter le Togo pour avoir porté une femme à la tête du Parlement.

« En portant une femme à la tête de l’Assemblée nationale, le Togo devient un exemple à ses voisins. Vous avez inscrit le Togo parmi les meilleurs exemples de démocratie », a proclamé fort Stanislas Sankara, vice-président de l’Assemblée nationale burkinabè.

Pour Lucie Milebou-Aubusson, vice-président du Sénat gabonais, Yawa Tsegan est l’expression d’une ère nouvelle en Afrique.

L’ouverture des sessions comme celles-ci, note Zoumana Kufuor, 2ème vice-président de l’Assemblée nationale du Ghana, est un ‘signal’ et un ‘appel’ que les parlementaires vont commencer le travail pour lequel ils ont été élus lors d’élections démocratiques.

« Je souhaite que vous preniez en compte les points de vue de toute la classe politique pour que le Togo puisse régler tous ses problèmes politiques », a-t-il souligné.

source: globalactu

commentaires
Loading...