La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Yawa Tsègan attendue à Bamako pour l’ouverture de la première session ordinaire du CNT

37

La Présidente de l’Assemblée nationale, Yawa Djigbodi Tsègan, s’est entretenue avec Assarid Ag Imbarcaouane, 1er Vice-Président du Conseil National de Transition (CNT) du Mali ce lundi 29 mars 2021, au siège de l’hémicycle à Lomé.


L’émissaire malien était porteur d’un message du Président du CNT, Malick Diaw, adressé à la Présidente de l’Assemblée nationale.
« J’ai été reçu par la Présidente de l’Assemblée nationale du Togo. Je suis venu avec une délégation avec un message que j’ai transmis à Madame la Présidente, pour l’inviter à l’ouverture officielle de la première session ordinaire du Conseil national de transition qui aura lieu le 5 avril 2021 à Bamako. Les relations entre le Mali et le Togo sont des relations tout à fait parfaites. Chaque fois que le Mali a des difficultés, le premier pays vers lequel il se tourne c’est le Togo, donc nous pouvons considérer le Mali et le Togo comme deux pays jumeaux qui sont solidaires l’un envers l’autre. Le Togo fait partie de nos amis et de nos frères. Il y a beaucoup de Maliens ici au Togo qui côtoient tous les jours les Togolais et qui sont dans des meilleures conditions avec les Togolais. Nous faisons notre travail d’organe législatif, exactement comme si c’était une Assemblée nationale, nous faisons parfaitement bien notre travail et les Maliens qui nous regardent ne peuvent pas se plaindre », a indiqué Assarid Ag Imbarcaouane, 1er Vice-Président du Conseil National de Transition (CNT) du Mali.

Ainsi la présidente de l’Assemblée nationale togolaise prendra part le 5 avril prochain à Bamako dans la capitale malienne, à l’ouverture de la première session ordinaire du Conseil national de la transition.


Le Conseil national de transition est le dernier organe consultatif mis en place au Mali depuis les évènements d’août 2020 et joue le rôle de l’Assemblée nationale. Il compte 121 membres issus des partis politiques, de la société civile, des syndicats et des forces armées.

commentaires
Loading...