La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Education : La FESEN dénonce elle aussi les propos du ministre Kokoroko

37

Le samedi dernier à Dapaong, le ministre des Enseignements primaire, secondaire, technique et de l’Artisanat, Dodzi Komlan Kokoroko, avait prononcés des mots qui n’avaient pas du tout plu aux acteurs du secteur éducatif togolais. Le Syndicat des Enseignants du Togo (SET), avait d’ailleurs dénoncé ces « propos injurieux » tenus par le ministre sur des enseignants.

Aujourd’hui, c’est le cas de la FESEN (Fédération des syndicats de l’éducation nationale), de signaler les expressions et les termes utilisées par le ministre Kokoroko il y a quelques jours.

« La FESEN s’étonne du silence du gouvernement face à ces dérives verbales excessives qui craignent de mettre à mal le processus d’apaisement dans lequel les acteurs du système éducatif sont inscrits », a écrit le bureau de cette fédération dans communiqué sorti ce jeudi à ce propos.

La fédération demande au président de la République, Faure Gnassingbé et de son gouvernement, de prendre les décisions et les mesures qu’il faut, afin de préserver la cohésion et la paix sociales.

La FESEN invite également les autorités à prêter une oreille attentive aux revendications de toute organisation syndicale et à faire preuve de plus de sincérité et de courtoisie dans le processus de négociations et de dialogues.

La FESEN parle notamment des doléances du SET, sans les mentionner.

Pour finir, la fédération demande aux enseignants de rester forts et mobilisés pour la défense de leurs intérêts légitimes et ce malgré, « les menaces et les intimidations » de toutes sortes.

commentaires
Loading...