La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Le ministre Kokoroko met en garde les établissements privés et confessionnels qui prennent des frais de relevés et d’attestations

141

Le Prof. Dodji Komlan Kokoroko, ministre des Enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat, s’indigne dans une note signée ce lundi 23 août, contre des pratiques de certains promoteurs et directeurs d’établissements scolaires privés laïcs et confessionnels et les invite à arrêter l’exigence des frais demandés auprès des parents pour le retrait des relevés de notes et attestations de scolarité.

 

La note précise que des promoteurs et directeurs d’établissements privés laïcs et confessionnels exigent des parents d’élèves, le paiement d’une somme ( d’un montant allant de 500 à 2000 francs) pour le retrait des relevés de notes et attestations de scolarité.

Outré, le ministre relève que cette manière ressemble à l’escroquerie et ne saurait être justifiée du moment où l’État togolais a, non seulement rendu gratuite l’inscription aux différents examens officiels, mais aussi mis gracieusement les relevés de notes à la disposition des établissements pour distribution aux élèves candidats.

“J’invite donc les responsables d’établissements qui s’adonnent à cette pratique, à y mettre un terme et à rembourser aux parents d’élèves et élèves les frais déjà perçus pour le compte desdits documents” précise le ministre.

 

Pour finir, le ministre de dit avoir instruit les directeurs régionaux et les chefs d’inspection à veiller à l’application stricte de cette note et de recueillir les éventuelles plaintes des parents d’élèves qui subiraient quelque pression que ce soit afférente au paiement des frais de relevés de note ou attestation de classe.

Toutefois le ministre met en garde les contrevenants et leur précisé qu’ils s’exposent à la rigueur des sanctions en vigueur.

commentaires
Loading...