La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Festival FISE: les élèves des établissements scolaires du Grand Lomé sensibilisés à être des écocitoyens responsables

En vue de faire comprendre les raisons de la protection de l’environnement à la base, des jeunes de l’universitaire de Lomé regroupés dans l’IAAS-UL (International Association of students in Agricultural and related Sciences) en collaboration avec l’AJECC (Association des Jeunes Engagés contre le Changement Climatique) initient le projet Festival Inter scolaire pour l’Environnement (FISE) qui a pour but d’inculquer des valeurs environnementales aux jeunes togolais du primaire, secondaire et universitaire, et de les outiller pour qu’ils adoptent au quotidien, des gestes responsables qui font réduire l’impact environnemental négatif des villes ou de nos milieux de vie.


Il s’agit d’un événement “didactique” qui va permettre de conscientiser ces jeunes sur la fragilité du milieu de vie et de les inciter à adopter des comportements responsables de protection de ces milieux. Ceci à travers des concours de dessin, poésie et slam, des ateliers de formation pratique et théorique, des conférences-débats et le tout couronné par des projections de cinéma locaux lié à la protection de l’environnement.

Cette première édition placée sous le thème : “Emergence des citoyens écoresponsables” est une armure de défense des valeurs environnementales et de surcroît, crée un cadre éducatif qui s’avère vital et essentiel pour qu’émergent des citoyens togolais éco responsables.

METOCOB 4

Plusieurs établissements scolaires du Grand Lomé ont été sillonné à travers des séances de sensibilisation à l’ecocitoyenneté couplé du lancement du concours de dessin et de poésie dans les écoles. Démarré depuis le 3 octobre 2022, cette initiative des jeunes va couvrir plus de 10 établissements scolaires du Grand Lomé.

A l’étape d’Avenou, les élèves dudit établissement ont été sensibilisés sur les gestes à adopter pour protéger leur environnement, leur cadre de vie, et surtout leur geste de tous les jours, notamment la gestion des déchets, de l’eau et autres.

Ils ont été invités à être un bon écocitoyen en évitant le gaspillage alimentaire, énergétique, de l’eau, la déforestation et d’être un gardien de l’environnement afin de pratiquer des actes écocitoyens, de sensibiliser leur camarades et leurs parents afin de protéger durablement l’environnement. Un club environnement a été mis en place en vue de continuer la sensibilisation.

Pour FINI archile kokou Elolo, Concepteur et coordonnateur du Projet FISE, “Il s’avère indispensable d’attaquer le problème et de le résoudre à la source. Cette source que représente les plus jeunes qui sont encore apprenants, et qui, seuls détiennent la capacité d’opérer le changement que nous voulons tant. Apprenez à un enfant du primaire une notion à l’école, de retour dans son foyer, il s’amusera à échanger avec ses parents sur ce qu’il a appris. C’est dire donc que les valeurs que nous inculquerons à la jeunesse aujourd’hui, devront être retransmises à leurs alentours, au sein de leur communauté afin de bâtir une société dont la protection de l’environnement fera partie de ces préoccupations non négligeables”.

Au-delà d’outiller plus de 3000 de ces jeunes pour réduire les impacts environnementaux des villes, ils sont aussi amenés à mettre leurs talents au service de la protection de l’environnement. D’où le concours de dessin, de poésie et de slam.


“Nous lançons des concours de poésie et de dessins dans les écoles où nous passons. Au total nous avons sélectionné 10 écoles y compris les primaires, les collèges et les Lycées. Pour les Universitaires, il s’agit du concours de slam où 6 finalistes sont retenus” a fait savoir FINI Archile kokou Elolo.

Il faut relever que l’apothéose de cette première édition de FISE se tiendra les 28 et 29 octobre prochain à l’Université de Lomé et le 30 octobre les finalistes au concours seront primés.

commentaires
Loading...