La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Hausse inquiétante des des prix des produits de première nécessité

134

Les prix des produits alimentaires de bases n’ont pas cessé de s’accroitre durant ces derniers mois au Togo. Le prix du bol de maïs, qui se négociait à 500 FCFA, a quasiment doublé, de même que les prix des bidons d’huiles et des sacs de farines. Pour Sani Yaya, le ministre de l’Economie et des Finances, cette inflation que connaissent les prix des produits alimentaires reste une « préoccupation majeure » pour le gouvernement togolais.

Il l’a fait savoir à la sortie du dernier Conseil national du crédit (CNC), qui a eu lieu le jeudi 23 décembre à Lomé, sur la situation économique, monétaire et sur le système bancaire et financier au titre de l’année 2021.
« Notre préoccupation majeure dans cette phase de reprise de l’activité concerne la dynamique haussière du niveau général des prix. », a déclaré Monsieur Sani Yaya, qui a aussitôt donné les raisons qui le pousse à affirmer cela : « En effet, pour la première fois depuis 10 ans, le taux d’inflation moyen a atteint un niveau exceptionnel de 4,1% au terme des neuf premiers mois de l’année 2021 », a-t-il par la suite ajouté.

Pour ce qui est la cause de cette hausse des prix, le ministre togolais penche pour plusieurs facteurs essentiellement extérieurs. A commencer par : « le renchérissement de certains produits alimentaires, en raison de l’insuffisance de l’offre sur les marchés et la hausse des prix des produits importés, en liaison avec les perturbations dans les chaînes d’approvisionnement. ».

commentaires
Loading...