La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Haplucia se dote d’un plan stratégique 2019-2023

279

Un atelier de validation du plan stratégique de la Haute autorité de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HAPLUCIA) 2019-2023 s’est tenu le jeudi 7 février à Lomé.

Cet atelier a permis de présenter aux partenaires techniques et financiers le contenu du document, de recueillir leurs apports et suggestions en vue de le parfaire et le valider. Ce plan stratégique est structuré en trois axes notamment le renforcement des capacités institutionnelles, et opérationnelles de la haute autorité ; le développement des capacités d’intervention de la haute autorité en matière de prévention et de lutte contre la corruption puis la promotion de la coopération en matière de prévention et de lutte contre la corruption.


La mise en œuvre de ce document permettra le renforcement des capacités organisationnelle, opérationnelle et managériale de l’institution afin qu’elle puisse remplir efficacement sa mission. Plusieurs chantiers sont prévus dans ce plan stratégique, entre autres, la mise à jour du cadre juridique et institutionnel pour lutter contre la corruption ; l’élaboration et la mise en œuvre d’une stratégie nationale de lutte contre la corruption ou encore la mobilisation et l’implication de la population. Cette rencontre a également permis aux participants de faire le bilan des activités menées par la Haute autorité depuis sa mise en place et de dévoiler les perspectives.


La ministre de la Planification du Développement et de la Coopération, Mme Demba Tignokpa a fait savoir que la corruption est une source principale de financement du crime organisé, du terrorisme et de l’extrémisme religieux et constitue une sérieuse menace pour la stabilité et la sécurité des sociétés. Pour elle, c’est pour lutter contre ce fléau que le Togo a créé en mars 2001, la Commission nationale de lutte contre la corruption et le sabotage économique ainsi que d’autres organes à l’instar de la Cellule nationale de traitement des informations financières (CENTIF) et de HAPLUCIA. 


La ministre a salué les efforts de la HAPLUCIA qui est une référence dans la sous-région puis exprimé sa gratitude à l’Union européenne dont l’appui technique et financier a permis l’élaboration de ce plan puis invité les uns et les autres à accompagner sa mise en œuvre effective.
Le président de HAPLUCIA, Essohana Wiyao, a d’abord rappelé la mission de son institution à savoir la prévention et la lutte contre la corruption et les infractions assimilées avant d’énumérer les actions menées en 2018. Il s’agit, entre autres, de la mise en place du cadre de coordination et de concertation des acteurs de lutte pour la bonne gouvernance économique et financière au Togo et de la campagne nationale de sensibilisation en cours d’exécution. « La haute autorité va finaliser l’élaboration de l’avant-projet de loi cadre portant prévention et lutte contre la corruption et les infractions assimilées ; lancer le chantier de l’élaboration de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées ; élaborer des modules à introduire dans le cursus scolaire et universitaire et lutter contre l’impunité des actes de corruption et infractions assimilées », a précisé M. Wiyao.

source: ATOP/OAF/DHK

commentaires
Loading...