La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

L’Association Petite sœur à Sœur lance un projet pour soutenir les jeunes filles et femmes vulnérables

newworld
82

Le ministre de l’action sociale, de la promotion de la femme et de l’Alphabétisation a procédé au lancement du projet d’ « Amélioration des condition de vie des filles et des jeunes femmes vulnérables et leurs familles » ce mercredi 02 décembre à Lomé.


Ce projet s’adresse particulièrement aux jeunes filles et femmes travailleuses de sexe et femmes exerçant dans l’environnement immédiat de ces sites à Lomé. Il est initié par l’ONG Petite Sœur à Sœur (PSAS) et financé par Action Medeor et le ministère Fédéral Allemand chargé de la coopération économique et du développement (BMZ) dont l’objectif est d’améliorer l’hygiène de base, faire connaître les droits sexuels et reproductifs et faire découvrir d’autres activités génératrices de revenus aux jeunes filles et femmes des sites ciblés à Lomé pour une meilleure confiance en elle-même et assurer un meilleur avenir. Il vise aussi à leur faire découvrir d’autres activités génératrice de revenu autre que le travail du sexe. 

La représentante du ministre de l'action sociale et la directrice exécutive de PSAS
La représentante du ministre de l’action sociale et la directrice exécutive de PSAS


« Le projet que nous lançons aujourd’hui, s’inscrit dans le cadre d’une série d’action pour l’amélioration des conditions de vie et de la santé des filles et des jeunes femmes que l’Association Petite Sœur à Sœur s’est engagée à développer pour réduire la vulnérabilité des filles et femmes au Togo » a précisé la représentante du ministre de l’action sociale, Folly-Notsron Dédé Soke épouse Agbo. 


Pour elle, au Togo, cette situation des prostitutions est occasionnée par la précarité des conditions de vie, qui poussent de nombreux jeunes à quitter les zones rurales pour s’installer dans la capitale et chercher un travail rémunéré, mais avec sans formation scolaire ni qualification professionnelle.


Durant trois ans que va durer le projet, du 1er octobre 2020 au 30 octobre 2023, l’ONG Petite Sœur à Sœur va sillonner les six quartiers ciblés par le projet notamment Agbadahonou, Texas (Tokoin Lycée), Katanga Nyekonakpoé, Akodessewa et Beniglato pour sensibiliser les jeunes filles sur la santé, notamment la santé et les droits sexuels et reproduction, la prévention et la prise en charge globale de VIH, l’éducation et la formation, la promotion et la protection des droits des enfants, des filles et des femmes. Le projet touchera certaines villes de l’intérieur à savoir Atakpamé, kpalimé, sokodé et vogan.


Pour la directrice exécutive de PSAS, Mm Yawa-Akototse Ama, le projet envisage atteindre plus de 150 jeunes filles travailleuses de sexes et 50 jeunes de leurs partenaires réguliers dont la tranche d’âge est comprise entre 15 et 24 ans, sensibilisés 60 enfants des jeunes travailleuses de sexes et 300 autres jeunes femmes et hommes qui résident sur les sites de prostitution, mais qui n’exercent pas le travail de sexe. Environ 800.000 personnes seront touchées sur l’ensemble du territoire grâce aux émissions radios, aux campagnes publique d’information et à la distribution des dépliants.


L’association Petite Sœur à Sœur est une organisation non-gouvernementale créé en 2009, exerçant au Togo a pour but d’œuvrer pour le bien-être des enfants et des jeunes filles vulnérables au Togo.

Laisser un commentaire