La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

L’ONG JVE plaide pour une amélioration de la gouvernance du secteur de l’Eau

46

L’ONG Jeunes Volontaires pour l’Environnement (JVE) a plaidé mardi pour une amélioration de la gouvernance du secteur de l’Eau de l’Hygiène et de l’Assainissement au Togo. Ledit plaidoyer a été adressé au gouvernement au cours d’une rencontre d’échange tenue entre le ministre en charge de l’Eau Bolidja Tiem et les premiers responsables de l’ONG.

A cette occasion, l’Organisation de société civile a aussi plaidé auprès du ministre pour une augmentation du budget alloué au secteur de l’Eau de l’Hygiène et de l’Assainissement, une réduction des inégalités dans l’accessibilité des infrastructures et pour une cohérence de l’action gouvernementale dans la gestion de l’eau. La concrétisation du PANGIRE (Plan d’Action National de la Gestion Intégrée des Ressources en Eau) est devrait aussi être une priorité selon l’ONG.

« Nous avons eu l’occasion ce matin de rencontrer le ministre en charge de l’eau au nom de l’ONG JVE mais également avec les membres du Conseil de Concertation pour l’Eau et l’Assainissement de base au Togo (CCEABT). C’était donc l’occasion pour nous de lui féliciter pour sa nomination mais d’adresser à travers lui un certains de nombre de plaidoyer au gouvernement pour une meilleure gouvernance du secteur de l’eau. Nous avons aussi plaidé pour une territorialisation de la gouvernance de l’eau dans le contexte de la décentralisation et aussi pour une efficacité de l’investissement en vue de garantir l’accès de tous à l’eau potable comme inscrit à l’ODD 6 », a indiqué Sena Alouka, Directeur Exécutif de l’ONG JVE à l’issue des échanges.

La délégation conduite par ce dernier a aussi partagé avec le ministre les nouvelles opportunités de mobilisation des ressources financière au bénéfice du secteur de l’eau et de l’assainissement ainsi que celui de l’hygiène. Pour cette Organisation, des efforts doivent aussi être fait en termes de communications et de redevabilité.

Selon le ministre en charge de l’eau, le plaidoyer de l’ONG JVE s’intègre à la feuille de route du gouvernement pour le nouveau quinquennat. Ce dernier a souhaité collaborer avec l’ensemble des acteurs de la société civile dont l’ONG JVE pour relever les défis dont fait face le secteur de l’eau et de l’Assainissement.

Photo de famille lors de la remise du plaidoyer au ministre
Photo de famille lors de la remise du plaidoyer au ministre

« Nous avons eu des échanges assez riches et constructives. Il est question de fédérer nos efforts pour atteindre les objectifs d’accès à l’eau comme inscrit à l’ODD 6 et sur lequel l’ONG JVE travaille activement. Elle sera un partenaire de grande taille pour nous », a confié le ministre Bolidja Tiem avant de poursuivre « qu’en matière à l’accès à l’eau potable, c’est le problème de nous tous même si le gouvernement a la plus grande responsabilité d’offrir de l’eau à toute la population. Ce que nous recherchons c’est de fédérer les efforts et créer une synergie pour avancer ensemble ».

Au-delà du plaidoyer, l’ONG JVE a partagé avec le ministre les conclusions et les éléments clés qui ont été discuté de la dernière réunion virtuelle des ministres en charge de l’économie et des finances, et de l’eau organisé par (SWA) Sanitation and Water for All.

Pour rappel, l’ONG Jeunes Volontaires pour l’Environnement est une organisation internationale qui promeut un monde où les communautés sont épanouies et où les jeunes sont à l’avant-garde du développement durable.  Au Togo, JVE est représenté dans plus de 44 localités à travers les branches locales, couvrant ainsi tout le territoire.

commentaires
Loading...