La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Le Burkina met à la porte au moins 90 de ses élèves gendarmes

296

Ils se sont rendus coupables de désertion après un accident survenu lors d’un entraînement ayant coûté la vie à un des leurs.

Ne se sentant plus en sécurité, ces quelques 92 soldats ont déserté le camp, refusant de poursuivre la marche qu’ils ont considérée comme étant dangereuse.

À l’issue de l’enquête qui a été ouverte à la suite de cet acte considéré comme “une faute grave contre la discipline pendant la formation” selon les propos d’un officier burkinabè au micro de la RFI, les instigateurs de la désertion en plus des meneurs, viennent d’être radiés des effectifs de l’école nationale des sous-officiers de Gendarmerie nationale.

Dura lex sed lex, la procédure disciplinaire a donc été appliquée.

commentaires
Loading...