La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Assurance maladie : l’INAM et le SYNPHOT échangent avec les prescripteurs du grand Lomé

106

Ce mardi 18 janvier 2022, l’Institut National d’Assurance Maladie (INAM) et le Syndicat National des Praticiens Hospitaliers du Togo (SYNPHOT) ont démarré une rencontre d’échanges avec des prescripteurs du Grand Lomé. La réunion va durer deux jours et va permettre d’échanger sur la liste des médicaments remboursables par l’assurance maladie publique.

La liste des médicaments remboursables par l’assurance maladie publique est un outil conventionnel qui précise les médicaments remboursables, leurs bases de remboursement et leurs taux de prise en charge. C’est un outil au profit de tous les togolais que l’INAM et le SYMPHOT attendent bien gérer d’où cette rencontre.
La rencontre initiée par l’INAM s’inscrit dans le cadre de la tournée nationale qui a démarré depuis le 6 décembre dernier. A travers les discussions avec les prescripteurs du Grand Lomé, les instigateurs du projet veulent notamment avoir le retour d’expérience sur l’utilisation de la liste des médicaments remboursables par l’assurance, relever les obstacles rencontrées et apporter ensemble des améliorations nécessaires.

Le médecin conseil principal de l’INAM, Dr Têko Amoussou-Kouetete explique : ” ces rencontres visent à amener les prescripteurs à maîtriser davantage l’utilisation de la liste des médicaments remboursables et à privilégier dans leurs prescriptions les médicaments de cette liste afin d’améliorer la prise en charge des assurés.”

Par cette initiative, l’INAM attend “promouvoir davantage les bonnes pratiques en matière d’assurance maladie pour contribuer à relever les grands défis de la couverture santé universelle instituée par la loi n°2021-022 du 12 octobre 2021”.

Aux côtés de l’INAM, se tient la SYNPHOT dont les membres sont également des bénéficiaires de cette liste. Le syndicat veut profiter de cette campagne pour sensibiliser ses membres sur la bonne utilisation de cette liste ainsi que les atouts qu’elle offre aux Togolais.

« Les plaintes sont également venues de nous les prescripteurs en tant que bénéficiaires et prestataires dans l’utilisation de cette liste remboursable. Il était donc important de s’approcher de l’INAM pour comprendre davantage ce qui a été fait. Afin de voir comment améliorer ce bien public », a fait savoir le Secrétaire Général Adjoint de SYNPHOT, Niwa Soulima, rapporte Togobeakingnews.

commentaires
Loading...