La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

De la Zumba pour dire « non » au cancer du sein

173

Les femmes del’Association Femmes Sabialafia disent non au cancer du sein à travers une danse Zumba qui s’était déroulée sur le terrain de sport du lycée  d’Agoè-Nyivé le samedi le 26 octobre dernier.

Lors d’une apothéose de danse qui s’inscrit dans l’octobre rose, les femmes de l’Association Sabialafia ont mis fin à une série de sensibilisation qui s’est déroulée dans certains marché de la ville de Lomé.

Lancement de la zumba

Au cours de cet événement de taille, les femmes de Femmes Sabialafia accompagnées par les femmes sensibilisées ont dit stop au cancer du sein.Du Zumba, une danse qui s’apparente anodine mais pleine de sens, les premières responsables de cette association étaient une fois encore revenues sur comment une femme peut-elle reconnaître si elle du cancer.

L’objectif de cette grande apothéose selon Madame Oubéda Sabi, présidente de l’association féminine Femmes Sabialafia est de sensibiliser davantage les femmes afin d’agir efficacement sur la maladie.  

« Notre objectif ce matin et de sensibiliser davantage, s’amuser et prendre du bon temps parce que le sport mobilise beaucoup. Le cancer du sein est le premier cancer féminin au Togo. Nous voulons que les femmes togolaises apprennent à connaître leur corps, détecter les changements éventuels dans leurs seins et aller le plus rapidement possible vers un centre de santé pour un dépistage précoce », a-t-elle déclaré.

Madame Oubéda Sabi, présidente de l’association féminine Femmes Sabialafia

Les femmes qui ont eu l’occasion de participer à cette grande manifestation contre le cancer « Zumba against Cancer » se sont dites fières d’avoir fait le déplacement sur le terrain de sport du lycée d’Agoè-Nyivé.

« J’éprouve une grande fierté d’avoir eu la chance de participer à ces deux éditions. Ce que j’ai aimé sur ces campagnes, c’est que notre propre santé est préservée. C’est avec cette association que j’ai compris ce que c’est que le cancer du sein et aujourd’hui je peux sensibiliser et permettre aux femmes qui peuvent m’écouter de se sauver de ce fléau. Je prends mes précautions pour rester en bonne santé et j’ai fait venir ma famille à toutes les deux éditions pour que la santé soit partagée à l’unisson à la maison », a Madame Tchagole Latifatou au micro de confrères de L-frii.

Cette deuxième édition de « Zumba against Cancer » a mobilisé plus de femmes que la première.

commentaires
Loading...