La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Soins mères et enfants: la construction des centres régionaux lancés

Le gouvernement a annoncé en Conseil des ministres la construction d’un centre de soins mère-enfant dans quatre régions du Togo et dans le Grand Lomé. Les travaux sont en train de démarrer et vont se dérouler simultanément.

La ministre du Développement à la base, de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes, par ailleurs, directrice générale de l’Institut national d’assurance maladie (Inam), institution qui assure la maîtrise d’ouvrage sur ce projet, a effectué une visite de terrain dans la préfecture d’Amou-Oblo afin de constater l’état d’avancement des préparatifs.


La mortalité infantile et néonatale reste une préoccupation majeure du gouvernement. Après le programme Wezou mis en place pour garantir la gratuité partielle des soins maternels essentiels pour toutes les femmes enceintes, le gouvernement va construire cinq (05) nouveaux centres modernes de soins mère-enfant dans les régions du Togo pour renforcer les plateaux techniques du système de soins existant et assurer la disponibilité des soins maternels et néonatals de qualité.

METOCOB 4

Il s’agira d’un grand centre de soins mère enfant à Togblékopé dans le Grand-Lomé et de quatre centres de soins modernes dans quatre régions du pays notamment, Tandjouaré dans les Savanes, Guérin-Kouka dans la Kara, Sotouboua dans la Centrale et Amou-Oblo dans les Plateaux, a rapporté le nouveau reporter.

Cette visite qui marquait aussi la pose de la première pierre s’est déroulée à Amou-Oblo en présence d’autres personnalités natives de la préfecture des plateaux. Il s’agit entre autres de l’ancien Premier ministre Komla Mally, du député et maire Meyebinesso Gnassingbé et du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, le professeur Majesté Ihou Wateba.

L’initiative s’aligne parfaitement sur les ambitions du gouvernement à travers la feuille de route 2022-2025, qui fait de la couverture santé universelle, un axe majeur de la vision politique du chef de l’État Faure Gnassingbé.

commentaires
Loading...