La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Cauris contre Alberto Olympio : vers un impossible procès?

597

Le procès du président du parti des togolais, Alberto Olympio qui devait se tenir mercredi dernier au tribunal de Lomé a été reporté au 31 août prochain. L’informaticien, ancien président PDG et directeur général de la société Axxend, doit répondre à des accusations de détournement et de faux de la part de ses anciens partenaires, du fond d’investissement Cauris Management.

Dans la foulée, les conseils d’Alberto Olympio ont déposé une plainte contre le procureur et le juge du second cabinet d’instruction, qu’ils accusent de manipulation de documents et de collusion. La ligne de défense du premier candidat déclaré aux élections présidentielles de 2015 consistait jusque là à dire qu’il s’agissait d’une simple affaire commerciale.

Mais depuis deux semaines, plusieurs partisans du parti des togolais qui commencent déjà par enregistrer quelques défections de taille, avancent la théorie du complot et de l’acharnement politique.

Reste que dans une mise au point relayée abondamment sur les réseaux sociaux jeudi, La cellule de communication d’Alberto OLYMPIO indique n’avoir jamais parlé de procès politique.  Alberto Olympio «  attaque des hauts magistrats pour des  malversations commises dans l’exercice de leurs fonctions.  Il leur appartient d’apporter les preuves de leur innocence ou de s’expliquer sur les faits qui leur sont reprochés » signifie le document.

 

Délit de fuite ?

« Si Alberto est aussi innocent qu’il le clame, pourquoi ne revient-il pas à Lomé pour se défendre », estime un observateur. Il est vrai que le néo-politicien est sous le coup d’un mandat d’arrêt lancé contre lui par la justice togolaise pour « délit de fuite » et que ce sont ses conseils qui répondent désormais à toutes ses convocations au tribunal.

« Monsieur Olympio a dit au juge qu’il quittait le territoire pour « raisons professionnelles » il n’a jamais été question d’une semaine » indique un document émanant du QG d’Alberto Olympio ; seulement qu’au niveau de la justice, l’on indique que le président du parti des togolais, avait demandé huit jours au juge qui a autorisé sa sortie du territoire

Du coté de Cauris Management que Alberto veut désormais faire sortir du capital d’Axxend, l’on se refuse à commenter le dossier, en instance devant les tribunaux. Seule précision de taille, Axxend dont le management est des plus instables actuellement, se serait jointe à l’accusation.

Affaire à suivre

 

Vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...