La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Le torchon brûle entre Xana Sadjo et la dynamique Kpodzro

1 040

La dynamique Kpodzro accuse Xana Sadjo d’escroquerie liée au scrutin présidentiel et se réserve le droit de poursuivre ce dernier en justice s’il le faut. Une sortie médiatique à laquelle a répondu l’intéressé par le même canal.

« En réalité, c’est un monsieur qui s’est présenté à certains responsables de la dynamique en disant qu’il avait des compétences et expertise en matière de compilation des procès-verbaux et qu’il voulait nous aider. Ce monsieur, nous avons l’intention de le multiplier par zéro parce que ce qu’il dit d’une part, n’est pas vrai et d’autre part ne produit pas l’effet recherché par ceux qui lui ont commandé ce travail », a déclaré Fulbert Attisso.

Sur la radio Metropolys vendredi, Xana Sadjo a affirmé que la dynamique est dans du ‘faux’ et qu’il met au défi quiconque de lui prouver le contraire. Il affirme être le concepteur de la plateforme par laquelle les résultats du scrutin devraient être compilés.

« Le 18 janvier, ma plateforme de compilation était déjà prête à plus de 80%. Il manquait juste qu’on passe à l’étape suivante qui est de présenter la plateforme aux décideurs. Je les mets au défi de mettre sur la place publique une seule preuve, pas au sujet des résultats des élections, mais de tout ce qu’ils avancent sur moi », a-t-il précisé, ajoutant que même jusqu’au lundi 24 février, on l’appelait pour lui dire de paramétrer le serveur en vue de la compilation des résultats. L’homme, selon le coordinateur de la dynamique, a pris 1 180 000 CFA et n’a pas pu faire le travail qui lui a été demandé.

“Faux !”, rétorque Xana Sadjo, rapporte le site Global actu. Pour lui, Attisso ne connaît qu’une partie de ce qui se passait et c’était normal.

« Nous avons décidé, Emmanuel Atayi, Sibabi Boutchou et moi, de travailler dans la discrétion. Nous rendons compte directement à Agbéyomé Kodjo. Jusqu’au 24 février, soit 2 jours après la déclaration qu’ils ont faite d’avoir remporté l’élection, ils ont insisté à ce que je vienne paramétrer les serveurs alors que j’étais menacé », a-t-il souligné.

Quant à l’argent reçu, poursuit-il, il ne s’agit pas de 1 180 000 francs CFA mais plutôt de 1 280 000 francs sur un budget de plus de 2 millions de francs CFA pour son travail.

« On a conçu le système de façon à ce que depuis le bureau de vote, les résultats nous soient acheminés par SMS sur d’autres numéros qui étaient liés à une base de données, elle-même connectée à un serveur local qui réplique sur un serveur dans le Cloud lui-même relié à un site internet chargé de la diffusion des résultats bureau de vote par bureau de vote. C’est moi qui ai conçu tout cela. Je mets au défi quiconque de me prouver le contraire », a-t-il notifié.

Si la dynamique Kpodzro traite Xana Sadjo d’escroc et de déserteur, ce dernier soutient que la collaboration n’est pas allée à son terme parce que la dynamique n’a pas pu mettre à sa disposition ce qu’il demandait. La dynamique répliquera-t-elle ? La question reste ouverte.

commentaires
Loading...