La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Officiel : La France signe la fin du Franc CFA dans la zone UEMOA

311

Désormais, le Franc des Colonies Françaises d’Afrique (F.CFA) n’a plus cours dans 8 pays d’Afrique de l’Ouest. Il s’agit du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée-Bissau, du Mali, du  Niger, du Sénégal et du Togo. 

Une victoire pour les détracteurs de cette monnaie considérée comme un «vestige de la Françafrique» et qui suscite moult agitations et débats depuis quelques années déjà. 

Le projet de loi qui entérine la fin de cette monnaie a été adopté ce mercredi en Conseil des ministres à Paris. Une décision qui résulte de la mise en œuvre concrète de l’accord du 21 décembre dernier, annoncé par le président ivoirien Alassane Ouattara, en présence de son homologue français Emmanuel Macron en visite à Abidjan.

Pour la porte-parole du gouvernement français, Sibeth Ndiaye, réagissant hier à l’Elysée, « Cette fin symbolique devait s’inscrire dans un renouvellement de la relation entre la France et l’Afrique et écrire une nouvelle page de notre histoire ». 

Les billets de FCFA

Les huit pays d’Afrique de l’Ouest qui viennent de sortir du joug du F.CFA devront désormais décider si cette nouvelle monnaie s’appelle Éco comme prévu initialement.

Que devient la France dans la relation CFA-EURO?

Cet accord fait intervenir une série de changements dans les relations monétaires entre la France et les pays qui ont en commun le CFA.

La première est que la Banque centrale des Etats d’Afrique de l’Ouest (BCEAO) ne devra plus déposer la moitié de ses réserves de change auprès du Trésor français. Obligation qui était perçue comme une dépendance humiliante vis-à-vis de la France par les détracteurs du franc CFA.

 La seconde est le retrait de la France des instances de gouvernance du F.CFA dans lesquelles elle était présente. Jusqu’à présent, le ministre des Finances et le gouverneur de la Banque de France participaient aux deux réunions annuelles, dont l’une se déroulait à Paris.

Mais, la France continuera de jouer son rôle de garant pour la zone économique. Le rôle de la France évolue pour devenir celui d’un strict garant financier de la zone”, a expliqué le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian

Ainsi, la nouvelle parité fixe avec l’euro (1 euro = 655,96 francs CFA) reste maintenue. Mais, ce point est appelé à évoluer lorsque la monnaie commune ouest-africaine verra le jour.

Le projet de monnaie unique pour les pays de la CEDEAO avait pour nom “Eco”. La question qui demeure est de savoir si ce projet est maintenu ou vole en éclats avec le revirement que vient de connaître le CFA. 

Mais, il faut noter que le Franc CFA ne disparaît pas complètement. Les six (6) pays d’Afrique Centrale (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée Equatoriale et Tchad), quant à eux regroupés au sein de la Communauté économique et monétaire d’Afrique Centrale (CEMAC), continueront à l’utiliser.

Vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...