La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Le CSM œuvre pour un changement de mentalité de la population

388

Le Conseil Supérieur de la Magistrature (CSM) en campagne de vulgarisation des droits et obligations du justiciable et la directive sur l’éthique et la déontologie du magistrat était du 7 au 10 août dans quatre zone du Grand Lomé notamment  Agoenyivé, Baguida, Bè et Sagbado.

L’objectif selon le président de la Cour Suprême, Akakpovi Gamatho, est de procéder à une explication plus profonde des textes que contiennent les documents.

« L’objectif de cette tournée est d’expliquer aux populations, dans les contrées les plus reculées, le contenu des deux documents, le guide des droits et obligations du justiciable, conçu pour les amener à changer de mentalité afin de favoriser une administration de la justice et la directive sur l’éthique et la déontologie du magistrat visant à moraliser le corps des magistrats et redorer le blason de la justice » a-t-il indiqué.

Financée par l’Union Européenne (UE) à travers le programme d’Appuis au Secteur de Justice (PASJ), cette initiative du Conseil Supérieur de la Magistrature compte plus ou moins rendre explicite aux populations  les droits et les obligations que leur exigent les lois. C’est également l’occasion de leurs définir le rôle des magistrats et des auxiliaires de justice.

L’équipe du Conseil Supérieur de la Magistrature en sensibilisation va sillonner la région des  plateaux et celle de maritime après celles du centre, Kara, et Savanes.

En rappel, du 1er au 3 août derniers, la délégation a animé des meetings dans les villes notamment Tsévié, Kpalimé et Atakpamé.

Vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...