La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

L’OJEDD a formé les jeunes d’Agou sur l’agroécologie et les techniques innovantes de gestion durable des terres

45

Le site d’expérimentation agroécologique et de formation de l’ONG WEP-TOGO à Agou-Nyogbo, localité située à environ 158 km de Lomé a servi de cadre pour la formation de jeunes agriculteurs, et femmes de la zone Agou du 25 au 27 septembre dernier par l’Organisation des Jeunes Engagés pour le Développement Durable (OJEDD).

Cette formation vise à renforcer les capacités des jeunes et femmes sur les techniques innovantes d’adaptation aux changements climatiques afin de les appuyer à se mettre en coopérative pour une économie sociale et solidaire (ESS) au Togo.

La formation a rassemblé pendant trois jours une trentaine de jeunes et femmes. Ceux-ci ont été outillés sur les changements climatiques et les CDN, l’agroécologie et les techniques innovantes de gestion durable des terres. Une dynamique coopérative agricole de jeunes a vu le jour également à la suite d’une table ronde qui a réuni jeunes et femmes d’Agou.

Pour M. Kevin OSSAH, Directeur Executif de OJEDD « La rareté des pluies, la dégradation des terres cultivables et le manque de techniques d’innovation agricole rendent l’agriculture pénible alors que plus de 58 % des ressources économiques proviennent de ce secteur au Togo. Les jeunes contraints par des problèmes sociaux sont parfois obligés de quitter Agou pour Lomé à la recherche de meilleures conditions de vie. En plus, la crise due au coronavirus a affaibli les couches sociales notamment les personnes vulnérables. C’est pour nous une occasion d’amener les jeunes et les communautés à la lutte contre les effets des changements climatiques, la gestion durable de l’environnement et des ressources naturelles en mettant en œuvre leurs contributions à la mise en œuvre des Contributions déterminées au niveau National (CDN) pour l’atteinte des Objectifs de l’Accord de Paris et du PND au Togo. »

Et pour Ayawavi, une des participantes, « C’est une immense joie pour moi d’avoir bénéficié de cette formation si importante pour moi. La question de la gestion des terres m’intéresse beaucoup et je viens d’être outillée dessus. Merci beaucoup à OJEDD et ses partenaires. Nous partons de cette formation toutes contentes et nous promettons faire notre part pour la protection de l’environnement, pour le développement de notre pays. »

M. Nathalie AMALAO, la chargée de projet laisse entendre que la formation était axé sur les ateliers pratiques en techniques agro-écologiques et de gestion durable des terres, le compostage, paillage, la mise en place des planches de culture et de pépinière, et l’élevage des volailles et caprins. À la suite de la formation, un suivi régulier sera effectué pour s’assurer que les bénéficiaires ont compris et pratiquent les techniques culturales innovantes apprises.

La Direction Préfectorale de l’Environnement, de l’agriculture, l’ICAT, WEP-TOGO, l’ANADEB Agou, accompagnent également l’OJEDD dans l’exécution de ce projet.

commentaires
Loading...