La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

ACDIEF outille les jeunes filles membres des clubs de dix communes pour des activités de prévention des conflits et de promotion du vivre ensemble et la tolérance

Après l’étape des rencontres d’informations avec les autorités locales des communes Agoè Nyivé 4, Avé1, Avé2, Yoto1; Yoto2 et Yoto3 ; Vo1, VO2, Vo3 et Vo4, place au renforcement des capacités des jeunes filles issues des clubs de leadership de jeunes filles des communes précitées.

Ces jeunes filles au nombre de 30 par commune ont été formées sur les techniques de sensibilisation, les piliers du vivre ensemble, la prévention des conflits. L’objectif de ces formations est de rendre ces jeunes filles capables de pouvoir sensibiliser leurs pairs sur le vivre ensemble, la tolérance, la cohésion sociale et la non-violence pour prévenir les conflits dans leurs communes respectives.

Au total 300 jeunes filles membres de 20 clubs ou associations de leadership de jeunes filles ont bénéficié de cette formation qui a durée deux jours du 30 septembre au 1er octobre d’une part et du 8 au 9 octobre d’autre part.

METOCOB 4

A la fin, la formation a accouché des plans d’actions qui vont permettre aux jeunes filles bénéficiaires de mener des activités d’information, d’éducation et de communication sur le terrain.

A en croire les organisateurs, cette formation marque le début de l’engagement des jeunes filles bénéficiaires par ricochet les clubs dans des actions d’engagement civique. Et étant donné que la prévention des conflits est l’affaire de nous tous et que le principe d’inclusion exige de ne laisser personne pour compte, les filles formées feront également leur part.

Elles ont été également dotées de matériel notamment les gilets et les affiches et de petites subventions pour la suite de leurs activités.

Il faut rappeler que cette activité s’inscrit dans le projet de “renforcement et d’accompagnement des clubs de leadership des jeunes filles pour la prévention des conflits et la promotion du vivre ensemble, la cohésion sociale et la tolérance. Un projet appuyé financierement par l’UNFPA, le Fonds des Nations Unies pour la population.

Après cette formation, chaque club est appelé à mettre en œuvre les activités prévues dans son plan d’action.

commentaires
Loading...