La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

La FEP CLO lance la deuxième édition du troc des produits locaux à Kpalimé

127

La Fédération des Entrepreneurs pour la Promotion de la Consommation Locale (FEP CLO ) lance la deuxième édition du marché de troc des produuts locaux dans la ville de Kpalimé du 12 au 15 novembre 2021. L’événement a été porté à la connaissance des journalistes à travers une conférence de presse animée à Lomé par les premiers responsables de ce regroupement des entrepreneurs togolais.

Cette initiative ancestrale qui tend à disparaître, deuxueme du genre, sera un cadre pour ces entrepreneurs reunis dans FEP CLO pour faire la promotion de leurs produits. Elle vise à promouvoir la consommation locale à travers l’agro-business en vue de participer à la réalisation de l’axe 2 du PND au Togo.

 

Selon les organisateurs, la délocalisation de la deuxieme edition de « Troc des Produits Locaux » à kpalimé est aussi une occasion de permettre aux populations des autres régions du pays, de découvrir les efforts de créativité des entrepreneurs. 

Le troc, parce-que c’est une source qui retrace le commerce des ancêtres togolais où il se faisait des échanges entre produits.

Cette initiative vise à aller à la recherche des approches de solutions, face à la vulnérabilité des activités et surtout en vue de promouvoir la consommation locale pour la population togolaise.

 

Le troc est une pratique ancienne emprunté à nos aïeux au Togo. C’est un moyen d’échange qui se substitue valablement à la monnaie (argent). Celle-ci étant parfois moins facile d’accès dans les milieux ruraux, les populations vulnérables ont pensé à un moyen simple pour l’acquisition des denrées de première nécessité à travers juste un échange de produits basé sur une estimation de valeurs routinières. L’objectif principal est de permettre à tout citoyen de la localité, même s’il n’a pas à sa disposition une liquidité conséquente pour acquérir un bien, de payer avec un autre bien en contrepartie. Les besoins réciproques de biens des uns et des autres servent dès lors de monnaie d’échange. Cette pratique existe encore au Togo plus précisément à Togoville et dans la préfecture de Vo.

 

Elle est organisée en vue de susciter vis-à-vis de la population cible, l’acte du premier achat et progressivement l’adoption des produits locaux dans leurs habitudes de consommation. Il est ici question d’accroitre l’engouement autour des produits locaux au Togo. Ceci pour contribuer à la création de l’emploi et de la richesse intérieure ainsi que la croissance et la pérennité des entreprises du secteur privé.

 

“La première valeur ajoutée de cet événement pour les entrepreneurs est de les amener à connaître vraiment leur produits, est ce que les produits que les entrepreneurs mettent sur le marché est ce que c’est ce que la population demande réellement. Et cela permettra à vraiment juger les produits que nous mettons sur le marché et de voir si cela répond à la demande, est ce que le besoin existe déjà ou je dois le créer et comment créer ce besoin vers ma population” a précisé la présidente de FEP-CLO, Ouro-Agoro Amina Azia.

 

Plus de 100 entrepteneurs ( avec des produits des entrepreneurs que ce soit de l’agroalimentaire, de l’Agro cosmétique, de l’artisanat) sont attendus dont des producteurs agricoles des fruits, légumes, céréales, tubercules ou produits semi-bruts pour l’échanger avec un produit local fini, sur les stands installés à l’Hôtel du 30 Août à Kpalimé.

 

Des visiteurs seront autorisés et sont d’ailleurs très attendus à faire le tour sur les lieux afin d’assister et de s’approprier le principe du troc.

 

A la fin de l’événement, un trophée de troc du meilleur produit troqué sera octroyer. Occasion permettra de faire le tour de la ville de kpalimé histoire de découvrir le potentiel touristique de la ville de kpalimé de faire le tourisme agroecologique.

 

 Dans le courant de cet événement les organisateurs projette de s’approcher de deux micro-finance phare qui sont la sogema et le cofina pour amener les entrepreneurs à faire les contrats tripartite et ainsi les producteurs, les transformateurs et les financiers puissent avoir une collaboration pour le secteur de l’Agro. 

 

 

commentaires
Loading...