La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

WEP Togo outille les OSC sur leur rôle dans la mise en œuvre des mécanismes MNV et la transparence climatique

Une cinquantaine d’acteurs de la société civile togolaise engagés dans la lutte contre le changement climatique et basés dans la région Maritime ont été, les 24 et 25 novembre derniers, outillés sur la collecte des données d’activité pour le mécanisme MNV (mesure, notification et vérification) et la transparence climatique.

Ces ateliers qui se sont déroulés respectivement à Lomé puis à Aného ont pour objectif de renforcer la capacité des Organisations de la Société Civile sur la mise en œuvre du mécanisme national MNV en vue de leur contribution à la transparence climatique au Togo.
Les deux ateliers de renforcement de capacités, organisés par WEP Togo, bénéficient d’une subvention de l’Agence nationale de gestion de l’environnement (ANGE) du ministère de l’environnement et des ressources forestières dans le cadre de la mise en œuvre de l’initiative de renforcement des capacités pour la transparence (CBIT).


Animés par des experts en changement climatique et spécifiquement des mécanismes MNV, ces rencontres ont permis spécifiquement « d’informer et de sensibiliser les OSC sur le changement climatique, de faire comprendre aux acteurs le mécanisme national de mesure, notification et vérification (MNV) dans le cadre de l’information et de la transparence climatique au Togo ».


« Les participants à ces ateliers auront une idée claire et une bonne compréhension de leur rôle et contribution dans la mesure, notification et vérification, c’est-à-dire dans la transparence climatique. Au moment venu de la collecte des données, ils pourront contribuer efficacement à la collecte de ces données », confie Mme TSONYA-ACAKPO ADDRA Brigitte, Directrice exécutive de l’ONG WEP Togo.


De même poursuit-elle « les OSC pourront désormais mieux capitaliser les données de leur activité en matière d’atténuation et d’adaptation, surtout en ce qui concerne la réduction des émissions de gaz à effet de serre dans les efforts nationaux ».


Ainsi, les participants ont pu cerner à travers différentes présentations et échanges l’enjeu de la mise en œuvre du mécanisme national de mesure, notification et vérification conformément à l’arrêté n° 016/SG/MERF du 09 mars 2023 portant mécanisme national de mesure, notification et vérification dans le cadre de l’information et de la transparence climatique.


L’autre objectif poursuivi par WEP Togo à quelques heures de l’ouverture de la 28ème Conférence des Parties COP sur le climat est de faire comprendre aux OSC leur rôle dans la collecte des données d’activité sur la transparence climatique.
« Vous n’êtes pas sans savoir que ces organisations de la société civile mènent de nombreuses activités climatiques sur le terrain. Elles sont très proches de la communauté et elles détiennent beaucoup de données fiables. La société civile possède également une expertise technique dans les études, les techniques, et peut soutenir les États dans la mise en œuvre d’un système MRV dynamique et efficace. Le rôle et l’implication de la société civile sont très importants en tant que partenaire stratégique pour la mise en œuvre des politiques sur les changements climatiques », a indiqué Paul Banka, expert en MNV des changements climatiques, formateur au cours de ces ateliers.

commentaires
Loading...