La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Guillaume Soro dribble le régime Ouattara

468

Soro Guillaume, l’homme politique ivoirien de 37 ans, donnait sa démission en tant que président de l’assemblée nationale ivoirienne le 08 février dernier. Un geste inattendu de la part des observateurs pourtant inévitable de l’avis du concerné. C’est que selon Soro, la cohabitation était devenu difficile avec son camarade de lutte et mentor d’autrefois, Dramane Ouattara. Depuis le député dit savourer sa nouvelle ‘’liberté’’

Un regain de popularité

« Eh la liberté est bien deh! » se serait exclamé l’ancien premier député en un post sur son compte twitter selon la presse ivoirienne. Une exclamation dans un langage familier typique de la classe populiste  moyenne ivoirienne ; comme pour dire que l’enfant sénoufo’’ avait bien quitté les sphères du pouvoir pour se confondre de nouveau au peuple. Un retour que ses pères senoufos de sa terre natale de Ferkessedougou, lui ont bien rendu.

Ce fut une mobilisation de masse qui vint à la rencontre du député, selon la presse locale, alors qu’il se rendait ce jour dans la ville pour rendre un hommage à ses parents défunts et faire amende honorable aux anciens. « Je n’ai jamais eu un accueil aussi grandiose que celui-ci même quand j’étais premier ministre, président de l’Assemblée nationale! » se serait exclamé le député, lui-même premier surpris de ce regain de popularité.

Enfin libre !

Une communion qui fut instantanée entre l’enfant du terroir,  déchu certes, mais toujours apprécié. Soro Guillaume avait donc pu à son aise, maintenant qu’il est dégagé de toutes attaches politiques, répondre aux sollicitations d’amour et de joies de ses concitoyens. Une chose qui disait-il lui était impossible alors qu’il était sanglé dans son costume de Chef du législatif ; « Si j’étais encore Président de l’Assemblée Nationale, il me serait interdit de saluer les populations ainsi » et si l’envie lui en venait, les tenants du régime en place auraient « vite fait de le rapporter et de conclure que je me comportais comme un président ».

Source : lanouvelletribune.info

commentaires
Loading...