La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Le journaliste Ferdinand Ayité en garde à vue au BRI, deux autres convoqués

40

Au moment où la cour suprême donne raison au journal Symphonie, un autre journaliste est en garde à vue actuellement au Brigade de Recherche et d’investigations BRI. Il s’agit du confrère Ferdinand Ayité. Selon nos informations, il a été convoqué ce jeudi sur une plainte du ministre du commerce Kodjo Adedze et du ministre de la justice Puis Agbetomey.

 

En effet, le journaliste Ferdinand Ayité du journal L’alternative dans une émission sur le journal en ligne “l’Autre Journal” a critiqué le double fonction du ministre et pasteur de Puis Agbetomey et de Kodjo Adedze. À en croire le journaliste les deux ministres étant pasteur ne devraient pas fermer les yeux sur cas d’injustice sociale, l’emprisonnement des politiciens, la fermeture des journaux dans le pays.

“Un ministre dit qu’il est pasteur et c’est eux qui organisent la journée nationale de reconnaissance à Dieu (JNRD). Le ministre de la justice a une église. Le ministre du commerce a une église mais c’est un douanier ” a fait savoir Ferdinand Ayité lors de son passage dans l’émission.

Ces propos sont jugés diffamatoires par l’autorité qui a décidé de garder à vue le confrère sur la base de l’article 490 du code de procédure pénale. Il est reproché au journaliste d’avoir tenu des propos d’injure, diffamation à l’endroit des deux ministres.

Pour information, le présentateur de l’émission Isidore Kouwonou et le confrère du journal Fraternité ont respectivement reçu ce jeudi dans la soirée une convocation pour se présenter demain à 8h30 ( heure locale).

Nous y reviendrons

commentaires
Loading...