La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Encore des arrêts dans le camp du mouvement « Tigre Révolution »

446

Trente individus du mouvement « Tigre Révolution » sont dans les mains de la police nationale. C’est une information révélée ce lundi par le directeur général de la police nationale, le Lieutenant-colonel Yaovi OKpaoul. Ils sont présentés comme membres du mouvement « Tigre Révolution » et avaient pour intention d’empêcher par tous les moyens la tenue de l’élection présidentielle du 22 février 2020.

Parmi des révolutionnaires, se trouve un certain Yacoubou Moutawakilou, Secrétaire général du Parti national panafricain (PNP), section-Kpalimé.  Des investigations entreprises ont permis de trouver à leur disposition 38 cartouches de 7,62 mm de AK 47 et 500 munitions de calibre 12 mm. En termes d’armement, le mouvement avait également des machettes, des flèches empoisonnées et un pistolet de fabrication artisanale

Selon le Directeur général de la police ces personnes interpellées mobilisées à Sokodé et dans les pays voisins notamment le Bénin et le Ghana ont fait des préparations mystiques à Tchaouro (Bénin) et dans un champ d’anacardes situé à environ 4 Km au Nord de Sokodé dans le village de Tchavadi 2 avec le concours financier de leur chef et fondateur du mouvement « Tigre Révolution », Toure Madjidou, alias « Master Tiger », un togolais résident en Belgique, avant de descendre à Lomé pour l’opération.

«A l’heure actuelle, 31 personnes sont interpellées… J’appelle nos concitoyens à ne plus suivre le sieur Toure Madjidou dans ses instructions. Aucune de ces organisations ne pourra inquiéter les forces de défense et de sécurité. C’est plutôt des pauvres citoyens qu’il va faire jeter en prison voire faire tuer car les forces de défense et de sécurité sont déterminées. Ce serpent-là ne peut plus les mordre car tous ceux qui sont mêlés de près ou de loin à ces attaques sont repérés et suivis», a déclaré le col OKpaoul.

source: lejournaldutogo

commentaires
Loading...