La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Le mouvement “Tigre révolution” arrêté par la Police Nationale

1 695

La police nationale a présenté des personnes accusées d’être les auteurs des attaques et événements du 23 novembre dernier à Lomé et à Sokodé. Suite aux enquêtes les présumés commanditaires ont été arrêtés et présentés à la presse nationale et international ce mardi 03 décembre 2019.

Les armes utilisées par le mouvement
Les armes utilisées par le mouvement

Dix-huit individus dont quinze à Lomé, deux à Sokodé et un à Sogankopé au Ghana, appartiennent à un mouvement dénommé « Tigre révolution » créé par un nommé Touré Madjidou résidant en Belgique. L’objectif du groupe était d’organiser une révolution nationale afin de déstabiliser les institutions de la république en trois jours. Le 23 novembre vers 00 heures, ils se sont rassemblés sur convocation du nommé Awali à Agoe adjougba sous la haute tension pour atteindre leur objectif.

Leur premier obstacle était une patrouille de la gendarmerie en pause sous le pont d’Agoè, la guérite de la banque Atlantique proche de Fil’O parc et le commissariat de police du 7ème arrondissement de Lomé. Ces personnes ont pour armement des machettes, des gourdins etc. mystiquement préparé par une protection spirituelle. C’est le marabout Awali qui avait à sa disposition des tenues qu’ils avaient préparées afin de protéger les membres contre les balles.

Articulés en trois groupes, le groupe dit des courageux devait aller au contact des forces de l’ordre sans craindre leurs tirs puisqu’ils sont protégés contre les balles, les molester, poignarder ou faire tout ce qui est possible pour leur prendre les armes. Ce groupe est dirigé par le nommé Salifou Alassani Abdoulaye alias « Bindjé-gué Bindjé, le deuxième devrait chercher à barricader la route par des camions, véhicules et par tout autre moyen pour handicaper les interventions des forces de défense et de sécurité et le troisième est chargé de s’attaquer aux passants, les violenter et semer une panique générale afin de paralyser la vie sociale.

Les tenues préparés servant de protection
Les tenues préparés servant de protection

Il faut dire que les membres du même groupe ont attaqué les gendarmes en poste à la station Total en face du grand marché de Sokodé où ils ont blessé un gendarme, brûlé sa moto et son arme emportée. Ils ont tenté par la suite d’incendier la station d’essence.

Pour le directeur Générale de la police, Yaovi Okpaoul, les dégâts causés par l’attaque de ce groupe sont énormes et a occasionné le décès d’un gendarme suite à ses blessures, 3 gendarmes grièvement blessés, 1 policier blessé par balle. Cinq (5) kalachnikovs garnis emportés dont un retrouvé, enseigne lumineuse et façade du mur est du commissariat du 7ème arrondissement criblée de balles et la guérite de la banque atlantique d’Agoè Fil’O parc cassé.

La police nationale appelle les populations à dénoncer ces personnes partout où ils s’y trouvent afin de retrouver les armes disparues et d’arriver à toujours protéger les citoyens des brigands.  

commentaires
Loading...