La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Le PNP s’en prend au TV5MONDE pour calomnie

Le Parti national panafricain (PNP), accuse la Tv5Monde de diffuser des informations à titre diffamatoires à son encontre. Cette accusation de l’organisation politique togolaise intervient dans le cadre des dernières arrestations qui ont eu lieu au sein du mouvement.

Le parti fondé par Tipki Atchadam pointe du doigt le média français, pour avoir diffusé des informations controversées qui lui ont été fournies par sa correspondante, Caroline Chauvet. Le PNP exige donc des excuses de la part de la chaîne française, pour lui avoir porté outrage.

Mercredi, la farouche force de l’opposition qui était à l’origine de la crise sociopolitique de 2017 au Togo, avait dans un communiqué révélé que Caroline Chauvet dans son reportage a déclaré que Nouroudine Sébabé-Guéffé, Boukari Abdoulrazak, Amadou Abdoulrachid et Banka Alidjénou déférés à la prison civile de Lomé le 03 février dernier ont été interpellés au cours d’une réunion du parti.

METOCOB 4

Selon le secrétaire général du PNP, compte tenu des nouvelles restrictions en vigueur au Togo, la dernière réunion virtuelle qui s’est tenue entres les membres du mouvement politique, date.

« Nous tenons à rappeler à la correspondante Caroline Chauvet et la télévision tv5 que depuis plusieurs années, vu les arrestations arbitraires et la violence inouïe de la part des forces de défense et de sécurité, contre les personnes et les biens lors des réunions sur l’ensemble du territoire national, en dehors des réunions hebdomadaires animées dans les groupes WhatsApp du parti, le Parti National Panafricain (PNP) ne tient plus de réunion » a notifié Dr Kossi Sama.

Par après, il a dénoncé les expressions tendancieuses et partisanes que tenait la correspondante avant de déboucher sur la réunion imaginaire.

En effet, détaille-t-il, Caroline Chauvet parle d’un parti qui n’est plus aussi visible, de clandestinité, un parti de terrorisme.

« Le PNP, face à un reportage qui a tout le témoignage à charge contre les victimes d’un montage de plus les visant exige sans délai de la part de la correspondante un démenti formel et des excuses », exige le secrétaire général du PNP.

commentaires
Loading...