La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Mobilisation générale: le Mali “défie” la CEDEAO

Ce vendredi 14 janvier 2022, le peuple malien est descendu dans les rues de plusieurs villes du pays afin de contester les sanctions de la CEDEAO et exiger le départ de la France de leur sol. Ainsi, la junte militaire a réussi à mobiliser les opinions autour de sa cause et le Togolais Luc Abaki met au défi le bloc régional pour renvoyer l’ascenseur au Colonel Assimi Goïta.

Dans une publication postée sur son compte Facebook, l’ancien directeur de LCF (La Chaîne du Futur), s’est adressé à la CEDEAO qui a pris de lourdes sanctions contre le peuple malien et la junte militaire au pouvoir en raison d’un programme électoral de transition “inadmissible”.

Luc Abaki fait partie des observateurs de la situation malienne qui ont été impressionnés par la mobilisation du peuple malien vendredi dernier. Le professionnel togolais des médias a lancé une série de défis à l’organisation régionale.

“Je vous défie fiers dirigeants de l’espace communautaire ouest-africain, de mobiliser dans vos pays respectifs, le 1/10ème de la monstrueuse population que nous avons tous vue dans les rues des différentes villes du Mali ce vendredi, sans y mettre un centime de franc CFA d’intéressement.
“Je vous défie en effet, de donner la preuve de votre légitimité par une adhésion populaire ferme à vos politiques.
“Je vous défie, vous qui êtes si attachés aux élections précipitées et à l’emporte pièces, de mobiliser autant d’opinions et de consciences en Afrique et dans les diasporas, pour votre cause, comme c’est le cas des dirigeants maliens actuels…”, a-t-il écrit.

Luc Abaki, après avoir démontré que le peuple malien adhère à la politique des autorités de transition, a dévoilé les secrets qui ont permis à la junte militaire de réussir à rassembler ce grand nombre de Maliens.

“Avant même l’organisation des assises nationales de la refondation en décembre, Assimi Goïta et son premier ministre Choguel Maïga n’ont jamais manqué, un seul instant, de s’immerger au sein du peuple malien et de lui parler avec leur cœur”, a révélé l’ancien patron de LCF.

Selon lui, les dirigeants maliens “ont montré au peuple qu’ils sont des humains comme chaque citoyen avec des émotions, des idées et une vision pour le pays. Ils ont ensuite donné aux chefs traditionnels, aux détenteurs de la parole dans la culture malienne, aux leaders d’opinion, leur part de pouvoir dans le schéma de gouvernance du Mali”.

Luc Abaki poursuit : “Ils ont enfin recueilli patiemment les avis, désirs et aspirations des citoyens maliens.
“Après quoi, ils ont défini une feuille de route dont en vérité, le peuple est le principal initiateur et en même temps l’acteur incontournable.
“A de tels dirigeants aussi plongés dans les réalités existentielles de leur peuple, vous aurez du mal à opposer vos idées initiées de l’extérieur”.

Il faut noter que la forte mobilisation générale du vendredi est une initiative que le colonel Assimi Goïta et ses hommes ont considérée comme une première victoire. Il a « remercié le peuple malien qui est sorti massivement ce vendredi ». Selon le chef de la junte, cette manifestation est une preuve que la junte place les Maliens au cœur de toutes leurs décisions.

commentaires
Loading...