La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Décès des casques bleus togolais : l’ONU console le Togo

146

Le Togo pleure ses soldats de la paix décédés ce mercredi 08 décembre lors d’une attaque perpétrée contre un convoi logistique de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (Minusma) dans la région de Bandiagara, au centre du Mali. Le décès de ces sept Casques bleus a ému les dirigeants de l’ONU qui ont exprimé toutes leurs sympathies à l’égard du Togo.

Les sept Casques bleus togolais ont perdu la vie et d’autres ont été grièvement blessés par un Engin explosif improvisé (IED). Au lendemain, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, et l’envoyé de l’ONU au Mali, El-Ghassim Wane, ont condamné cette attaque terroriste orchestrée entre Douentza et Sévaré sur la Route nationale 16, dans la région de Bandiagara.

« Le Secrétaire général condamne fermement cette attaque odieuse. Nous présentons nos sincères condoléances aux familles des victimes, ainsi qu’au gouvernement et au peuple togolais. Nous souhaitons un plein rétablissement à tous ceux qui ont été blessés », a dit le porte-parole du secrétaire général de l’ONU lors d’un point de presse à New York.

De son côté, le Représentant spécial du Secrétaire général et Chef de la MINUSMA, El-Ghassim Wane, traite cette attaque de « lâche ». Il fait remarquer que cette attaque pourrait être « un crime de guerre conformément au droit international ». Il a présenté ses « condoléances les plus attristées au gouvernement des défunts Casques bleus, ainsi qu’à leurs familles et à leurs frères d’armes » et a souhaité « un prompt rétablissement aux blessés ».

Le Secrétaire général de l’ONU a appelé également « les autorités maliennes à ne ménager aucun effort pour identifier les auteurs de cette attaque afin qu’ils soient traduits en justice », a-t-il ajouté. Il siffle ainsi la fin de ce genre d’attaques orchestrées depuis le début de l’année 2021 contre le personnel de la MINUSMA.

commentaires
Loading...