La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Maltraitance et abus d’enfants: SOS Villages d’enfants Togo au cœur du scandale

313

C’est une affaire digne d’un film hollywoodien ! À SOS Villages d’enfants du Togo, les choses ne vont pas bien à tel enseigne qu’un grand ménage a été opéré au sein des hauts responsables de l’organisation. En effet, comme le rapporte le confrère Togo Scoop Info, ces enfants devant être entre de bonnes mains se sont livrés à des actes anormaux.

Créé à Imst en Autriche en 1949 par Dr Hermann GMEINER, SOS Villages d’enfants, s’est installé au Togo en 1979 sous la direction des Sœurs de la Divine providence de Ribeauvillé. À cette époque, la promesse que cette organisation s’est faite, celle de permettre aux enfants démunis de s’épanouir au sein d’une famille avec les valeurs morales idoines, était scrupuleusement honorée. Aujourd’hui, il semblerait qu’il y ait des manquements. Le confrère Togo Scoop Info en a fait part.

L’encadrement des enfants au sein de cette organisation semble devenir une tâche assez lourde et difficile à porter par les responsables de SOS Villages d’enfants. Notre confrère a fait remarquer des actes vicieux auxquels les enfants se livrent en raison des manquements enregistrés au sein du personnel de l’institution. La situation est on ne peut plus déconcertante puisqu’on parle d’actes sexuels, hétéro comme homo, d’abus sexuel mais aussi de violences verbales et physiques.

Ils sont très jeunes ces enfants qui se livrent à ces comportements vicieux et les dirigeants de la haute sphère de SOS Villages d’enfants ne pouvaient pas louper cela. Le Bureau régional de l’organisation ayant eu écho de ces agissements qui s’accentuent, a licencié le 18 octobre 2021 une dizaine de hauts responsables au Togo. Il s’agit notamment de la Directrice nationale, le Coordinateur national chargé de la protection de l’enfant, 7 mères SOS dont 2 à Lomé, 2 à Atakpamé, 2 à Kara et 2 directeurs de Village dont 1 à Kara et 1 à Dapaong.

« Nous confirmons avoir démis de leurs fonctions un certain nombre de collaborateurs et ce en raison de leur non-respect des politiques et procédures en vigueur au sein de la Fédération », a confirmé l’institution à Togo Scoop Info. Les motifs de ce licenciement n’ont pas pour autant été clairement élucidé par le Bureau régional de l’institution. « Ces décisions sont en cohérence avec la législation togolaise du travail et ont un caractère confidentiel qui ne nous permet pas de les commenter ».

« L’Association a agi dans l’intérêt supérieur des enfants et jeunes qui lui sont confiés et a d’ores et déjà mis en place toutes les mesures nécessaires pour assurer la bonne continuité de ses activités et le maintien de la qualité de ses programmes », a conclu SOS Villages d’enfants Togo.

commentaires
Loading...