La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Education : le SET maintient la grève malgré l’opposition du gouvernement

31

Le Syndicat des Enseignants du Togo ( SET) veut à tout prix manifester son mécontentement face à certains maux qui minent le système éducatif. Le mouvement de grève des 24 et 25 mars prochains est maintenu malgré le rejet du préavis par le gouvernement togolais.

Le 14 mars dernier, le ministre en charge de la fonction publique, Gilbert Bawara a qualifié le préavis de grève du SET de « nul et nul effet ». Il a évoqué le décret relatif à la représentativité syndicale et à l’exercice du droit de grève pris en 2021. Ce qui signifie que le Syndicat n’a pas une existence légale.

La position de M. Bawara a été ensuite renforcée par son collègue, Dodzi Kokoroko. Ce dernier a aussi déclaré non-recevable le préavis de grève du SET brandissant la non représentativité du Syndicat. Toutefois, malgré l’opposition du gouvernement, le syndicat ne semble pas vouloir abandonner l’idée de grève.

Sur radio Avulete, le secrétaire général du SET confirme le maintien de la grève. « Le mouvement, nous le maintenons…Je demande à nos frères enseignants de rester mobilisés pour que la grève du 24 et 25 mars 2022 soit une réalité », a indiqué Katale Korayema.

À travers ces mobilisations, il est question d’exiger une prime mensuelle de logement (50.000 f au moins) pour tout enseignant sans distinction en conformité avec la réforme de l’enseignement de 1975, une prime annuelle d’éloignement d’au moins 300 Fcfa/km. Le SET demande également le recrutement des enseignants volontaires exerçant ou ayant exercé dans un établissement public pendant 3 ans au moins et disposant de qualification professionnelle requise, une allocation de mutation (au moins 100.000 f pour l’interrégional et 60 000 f pour l’intrarégional).

Quant aux sujets de non representavité du collectif, Katale Korayema informe que le SET est né sous la loi 2006 et non sous la loi 2021.

« Je tiens à rassurer de la légalité du SET par la tenue de son assemblée générale constitutive le 22 mai 2021 dans la commune du Golfe. Le SET est né sous la loi 2006- 010 du 13 décembre 2006 portant code du travail et non sous la loi du 2021- 12 du 18 juin 2021; la loi n’étant pas rétroactive », a-t-il détaillé.

Avant de conclure : « Nous n’engagerons pas un bras de fer. Tout ce qui se dit sur notre Syndicat en ce qui concerne sa légalité n’est que mésentente. Ces petites mésententes peuvent être réglées si le gouvernement revenait à de meilleurs sentiments ».

commentaires
Loading...