La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Micheline Bossou-Soedjede propose d’appliquer les sanctions disciplinaires à ce responsable d’école qui enceinte son élève

427

Connue pour son franc-parler, Micheline Bossou-Soedjede comme tout togolais ne fait aucun cadeau à ce responsable d’école qui a enceinté une élève de 12 ans au sein de son établissement, dans la préfecture du Haho.

L’initiatrice de la Conférence des Jeunes Leaders (CONFEJEL) recommande à ce qu’on sorte des lois qui protègent les enfants pour les appliquer à ce monsieur qui au lieu de jouer le rôle d’instructeur a choisi plutôt de détruire l’avenir des enfants.

« Il faut ressortir les lois qui protègent les enfants et les appliquer. Quiconque viendra négocier ou plaider pour un coupable doit se voir appliquer la même loi », a-t-elle posté sur sa page Facebook.

« Des irresponsables qui abusent de la naïveté des enfants, c’est quoi ça ? Un directeur d’école qui enceinte une élève de 12 ans. Du n’importe quoi. Serait-il malade mental? Alors trouvons lui une place dans un hôpital psychiatrique ! », a-t-elle ajouté.

Elle n’a pas manqué de proposer comment les sanctions lui seront appliquées. « Il faut des sanctions disciplinaires. A défaut d’être jugé publiquement, il faut les présenter devant les élèves et les parents comme individus très dangereux à fuir et à surveiller de très près avant la prison et après une éventuelle sortie de prison.», a-t-elle recommandé avant d’ajouter « qu’on les a trop protégés ».

A l’en croire, les dossiers traités dans l’anonymat ne peuvent pas servir d’exemple aux autres.

« Celui qui abuse de la vulnérabilité d’un enfant qu’on lui a confié pour l’instruire et l’éduquer mérite redressement. Qu’il n’aille même pas en prison où il va manger et dormir. Qu’il aille labourer un champ sous surveillance pour nourrir des populations qui vivent dans la précarité. Sa force et son énergie auront servi à quelque chose », a-t-elle conclu.

commentaires
Loading...