La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Election sans violence: la CNDH est à pied d’oeuvre

260

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Pour des élections sans violence au Togo, les acteurs impliqués dans le processus électoral de 2020 ont étés sensibilisés sur l’exercice des libertés publiques du mardi 14 au 15 janvier à Lomé par la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH) en collaboration avec l’Union Européenne.


La séance de sensibilisation a réuni les représentants des partis politiques, des forces de l’ordre, des confessions religieuses, des leaders communautaires et des organisations de la société civile autour du thème : « Exercice des libertés publiques en période électorale de 2020 ».

Cette démarche selon la CNDH s’inscrit dans le cadre de la préparation de la présidentielle du 22 février prochain ainsi que du projet de contribution de la CNDH au bon déroulement de ce scrutin.
Les rencontres initiées ont pour objectif d’amener les participants à mener des actions de sensibilisation, d’information, de surveillance et de prévention des conflits avant, pendant et après les élections.

La CNDH à travers cette sensibilisation veut s’assurer du bon déroulement du processus électoral, permettre à chaque citoyen d’exercer librement son droit de vote, lutter contre la violence sous toutes ses formes, apporter des éclairages sur la manière de concilier l’impératif de sécurité publique et le libre exercice des libertés publiques fondamentales tels que la liberté de réunion, de manifestation en période électorale.

Election sans violence la CNDH est à pied d'oeuvre
Election sans violence la CNDH est à pied d’oeuvre


Au cours des travaux les participants ont été éclairés sur les contenus de la constitution, du code électoral, de la loi sur les manifestations publiques.
Pour la présidente de la Sous-commission Promotion et Protection de la CNDH, Mme Attisso Afi Jacky, à travers cette campagne de sensibilisation, son institution veut rappeler à tous les acteurs, les grandes lignes des textes régissant le processus électoral.

La rencontre a permis d’éduquer la population à la non-violence, à la tolérance, au respect d’autrui ainsi que les forces de sécurités pour la réussite de ces élections. Mme Attisso a invité les participants à travailler de cohésion avec tous les acteurs pour éviter les actes de violences. La liberté publique selon elle est la liberté d’opinion, d’expression, de manifestation qui doit être respecté par tous.

Photo de famille de la sensibilisation à Agoè la CNDH est à pied d'oeuvre pour une élection sans violence
Photo de famille de la sensibilisation à Agoè la CNDH est à pied d’oeuvre pour une élection sans violence

Précisons que la même sensibilisation s’est déroulée dans la commune d’Agoè Nyivé en présence du préfet de la localité, Col. Hodabalo Awaté, des chefs traditionnels et des organisations de la société civile.

source: Atop


Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...