La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Le Togo finalise son rapport au titre du 3ème cycle de l’examen périodique Universel

28

Le Togo est dans le processus d’élaboration de son rapport au titre du 3ème cycle de l’examen périodique Universel (EPU) avec pour caractère participatif et inclusif avec la participation de toutes les parties prenantes à savoir le gouvernement, les institutions de la République les organisations de la société civile les médias les services déconcentrés, les administrations et les collectivités locales.

 

Les acteurs ont mis fin à ce processus de validation de ce rapport à travers un atelier de deux jours (30 septembre au 1 Octobre), après celui régionaux et nationaux sur toute l’étendue du territoire notamment au niveau de chaque région.

 

« Aujourd’hui nous sommes à la phase finale. Il s’agit concrètement, pour l’atelier de deux jours qui s’est déroulé, de valider sur le plan national le processus que nous avons commencé depuis. C’est à dire le rapport national du Togo au titre du 3ème cycle de l’examen périodique Universel » a précisé Akpaou Abdou Gafaou directeur de la législation au Ministère des Droits de l’Homme.

 

Il note que les travaux ont permis de valider les informations issues des ateliers précédents avec toutes les parties prenantes. « Dès lors que nous avons arrêté le document final à cette phase, il faut retourner pour le présenter aux mêmes acteurs avec lesquels nous avons travaillé et pour qu’on voit ensemble ce qui ont été retenus pour rapport et pour soumettre à l’organe concerné qui est le droit de l’homme » a-t-il laissé attendre. « Le document issu du rapport sera soumis au gouvernement pour la validation » ; a-t-il ajouté.

 

Le directeur de la législation au Ministère des Droits de l’Homme Akpaou Abdou Gafaou précise que « Ce qu’on peut dire c’est que nous avons constaté qu’il y a beaucoup d’efforts qui ont été faits par le gouvernement notamment l’amélioration du cadre normatif et institutionnels, l’adoption des politiques des programmes et leurs mises en œuvre qui véritablement ont contribué à l’amélioration des droits de l’homme ».

 

Il relève que pour les détails, le gouvernement doit d’abord valider le document avant d’aller dans les détails. Il suggère qu’après validation dudit document, il sera déposé devant le conseil des droits de l’homme qui est l’organe examinateur des États membres des Nations Unies concernés par ce rapport de façon périodique.

 

Il note par ailleurs que le document du Togo sera présenté en janvier 2022 mais il doit être soumis dans ce mois d’octobre pour étude avant évaluation.

 

L’examen périodique Universel EPU est parti depuis 2006 et est un forum qui mobilise l’attention de la communauté internationale sur les questions communes de développement et du bien-être social dont les questions des droits de l’homme où chaque Etat membre doit passer devant le conseil des droits de l’homme pour être évalué de la situation des droits de l’homme dans le pays.

 

Il faut préciser que les travaux ont été clôturés par le directeur de cabinet du ministère des droits de l’Homme, de la formation à la citoyenneté et des relations avec les institutions de la république, Djeri Adjawé, représentant son ministre de tutelle en présence du représentant de Aliou Mamadou Dia, représentant résidant du PNUD au togo, Epiphanie Houmey-Eklu Koevanu, chargé de programme au PNUD.

commentaires
Loading...