La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Le Jubilé d’or de l’UNFPA et d’argent de la CIPD lancés par le ministre Tignokpa

605

Le ministre de la Planification, du Développement et de la Coopération, Mme Ayawovi Demba Tignokpa a officiellement lancé les célébrations des jubilés d’or de l’Organisation des nations unies pour la population (UNFPA) et d’argent de la Conférence internationale sur la population et le développement (CIPD) ce 7 mai à Lomé.

Cette double célébration est placée sous le thème « 50 ans de défense des droits et des choix pour tous », s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de programme d’actions de la CIPD et de l’UNFPA.

Cette manifestation a pour ambition de susciter à travers des journées internationales commémorées par cette organisation, l’engagement de tous pour mettre fin aux besoins non satisfaits en planification familiale, éliminer les décès maternels évitables et éradiquer la violence à la base sur le genre et les pratiques néfastes envers les femmes et les filles.

Egalement ces deux événements mettra en relief les réalisations de l’UNFPA et de la CIPD, de revitaliser le mouvement, de poursuivre les œuvres de la conférence du Caire (CIPD) et d’insuffler un nouveau dynamisme au mouvement.


Pour madame la ministre de la Planification, du Développement et de la Coopération, les efforts de l’UNFPA ont permis au Togo d’enregistrer, entre autres, un recul de l’Indice synthétique de fécondité (ISF) qui est passé de 6,4 enfants par femme en 1988 à 4,8 enfants par femme en 2014 et une réduction de la mortalité maternelle qui est passée de 478 décès pour 100.000 naissances vivantes en 1998 à 401 décès en 2013.

Cet effort Mme Tignonkpa, a occasionné un recul de la mortalité infantile de 155 décès pour 1000 en 1998 à 89 décès en 2013, ainsi qu’une baisse progressive de la prévalence du VIH/Sida qui est passé de 5,9% en 2001 à 2,23% en 2013. Elle a ajouté que des avancées sont également enregistrées dans les domaines de l’équité et de l’égalité de genre, d’autonomisation des femmes, d’amélioration de la santé des adolescents, ainsi que de la scolarisation des filles.

Elle a enfin, au nom du gouvernement félicité l’UNFPA et ses partenaires de mise en œuvre, pour la réussite des différents programmes de coopération entre l’organisation et le Togo.


« En terme de bilan, nous pouvons dire en synthèse qu’à travers la planète, la mortalité maternelle a baissé ; les questions de genre, d’équité et d’égalité entre les sexes sont de plus en plus évoquées ; l’accès à la contraception, à la planification familiale volontaire n’est plus totalement un tabou ; la CIPD est intervenue pour marquer un changement de paradigme où il n’est plus question essentiellement de compter les êtres humains dans un territoire donné, mais il est désormais question à la fois de les compter, mais aussi de se rassurer qu’ils ont accès aux services de santé de base, à l’éducation et pour ce qui concerne les jeunes, de leur permettre de rêver et d’avoir des perspectives avec des instruments (formations). Tout ceci est à l’actif des acquis de l’UNFPA aux termes de ses 50 ans d’existence », a souligné le représentant-résident de l’UNFPA au Togo, Saturnin Epie.


Parlant des défis à relever, M. Epie a fait savoir que l’heure est à l’appel et à la mobilisation des gouvernements et des organisations qui participent et contribuent au développement des Etats dont l’UNFPA, pour permettre l’efficience des objectifs de l’UNFPA et des programmes d’actions de la CIPD.

commentaires
Loading...