La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Le Togo régularise la gestion des matières nucléaires et chimiques dans les installations à haut risque

33

Un atelier d’appropriation de la réglementation dans les installations chimiques à haut risque du projet 69 des centres d’excellence de l’Union européenne « P69-INSTASUR » se tient depuis ce mardi 9 février à Lomé, lancé par le Directeur du cabinet du ministère en charge de l’Environnent, Kudadzé Kodjo.

Cette rencontre initiée par le ministère de l’Environnement et des Ressources forestières a pour objectif de permettre à chaque acteur de prendre activement en charge la question de la gestion des installations chimiques à haut risque et de faire en sorte d’avoir une unique réglementation au niveau national.

Cette rencontre qui prend fin ce mercredi va permettre aux participants qui sont des acteurs qui animent les préfectures et mairies qui dépendent du ressort territorial du Grand-Lomé d’être outillé sur la gestion des installations chimiques à haut risque.

Pour l’expert et formateur sur la gestion des risques chimiques, le député Nadjo N’Ladon « On ne doit plus installer aujourd’hui une industrie qui a un caractère dangereux à proximité des populations ou du moins, s’il faut le faire, il y a des mesures qu’il faut prendre pour éviter que la population soit impactée si un jour il y a un accident ».

Le projet « 69 » vient apporter une importante aide au Togo pour mieux se préparer et parvenir et diminuer les risques Nucléaires, Radiologiques, Biologiques et Chimiques (NRBC) à travers la mise à jour de la réglementation nationale dans les installations chimiques à haut risque. 

Pour cela, il est important de développer au niveau national, des politiques et règles appropriées qui répondent aux standards internationaux.

commentaires
Loading...