Mobilité verte: le gouvernement s’engage à travers un document soumis aux acteurs pour validation

Date:

Un atelier national de validation du Programme de mobilité verte (P36) a été organisé par le ministère de l’Environnement et des Ressources Forestières les 8 et 9 septembre 2022.

L’objectif était de permettre aux parties prenantes impliquées au processus d’analyser le document provisoire élaboré par le consultant, d’apporter leurs contributions en vue de son amélioration et de procéder à sa validation.

En effet, le projet P36 dont le but est de mettre sur pied un programme de mobilité verte principalement centré sur les transports électriques sera un programme qui va accroître de plus de 3%, la part des véhicules électriques dans les ventes annuelles de véhicules neufs à l’horizon 2025.

Son élaboration et sa mise en œuvre devra permettre au gouvernement d’affirmer une fois encore sa volonté et son engagement dans le renforcement des actions de préservation de l’environnement et de la lutte contre les changements climatiques.

Pour y parvenir, un cadre institutionnel de pilotage du processus d’élaboration et de suivi dudit programme a été mis en place, afin de créer un cadre de collaboration entre les différents acteurs concernés.

C’est ce document provisoire qui est soumis à l’appréciation des parties prenantes au processus pour qu’ils puissent apporter leurs contributions en vue de son amélioration afin qu’il reflète les préoccupations de toutes les catégories d’acteurs.

Ainsi, pendant deux jours, il y aura une présentation plénière du document suivi des travaux en groupe pour une analyse approfondie et également une analyse du plan d’investissement.

Le représentant du ministre de l’Environnement et des Ressources Forestières, le secrétaire général, col Dimizou Koffi Aoufoh a son mot d’ouverture, souligné que la mobilité verte est une politique d’aménagement et de gestion du territoire qui favorise une mobilité pratique, peu polluante et respectueuse de l’environnement. Elle s’applique à l’urbanisme, aux infrastructures et à l’organisation du réseau de transport.

Il fait savoir que engager le Togo sur la voie d’un développement durable respectueux de l’environnement demeure toujours une priorité du gouvernement togolais, comme cela transparait déjà dans la feuille de route gouvernementale 2020-2025.

Il a pour finir exhorté les parties prenantes à une analyse minutieuse du document et son plan d’investissements pour y apporter leurs contributions en vue de son amélioration afin qu’il reflète les préoccupations de toutes les catégories d’acteurs.

Biscone ADZOYI
Biscone ADZOYIhttp://elitedafrique.com
Biscone Adzoyi est journaliste rédacteur à Elite d'Afrique depuis 2017. Il s’intéresse particulièrement aux questions environnementales et de développement durable
Loading...

Partager l'article :

Souscrire

Populaire

Plus d'informations
Similaire

Luttes traditionnelles Evala 2024: fin des confrontations en présence de Faure Gnassingbé

Fin ce samedi 20 juillet 2024, les luttes traditionnelles...

L’Hôtel Sarakawa accueille le 27 juillet 2 la 20e édition du Gala des 100 entreprises les plus dynamiques du Togo

Cet événement, organisé par le cabinet Eco Finances Entreprises,...

A 93 ans, l’artiste Dada Akuyo, non-voyante, sort son premier album « Kekeli »

Dada Akuyo, figure emblématique de la chanson togolaise, dévoilera...

Patricia Scotland chez Faure Gnassingbé à Kara

En visite de travail au Togo, Patricia Scotland, Secrétaire...