La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Les praticiens hospitaliers en sit-in au CHU Sylvanus Olympio exigent la démission du Ministre Moustafa Mijiyawa

66

La semaine dernière, le collectif des syndicats de la santé a annoncé entamé ce mercredi 1 septembre 2022 à Lomé un mot d’ordre de sit-in. C’est une chose faite ce mercredi 1 septembre, très tôt ce matin au CHU Sylvanus Olympio de Lomé.

Les praticiens hospitaliers du secteur public ont répondu à l’appel de leur syndicat. Ils réclament une meilleure gestion de la pandémie du Coronavirus au Togo, la satisfaction de leurs doléances sur les conditions de vie et d’exercice, le renforcement des équipements et plusieurs autres types de revendications. Ces manifestants, très remontés réclament la démission du Ministre Moustafa Mijiyawa de la santé et de l’hygiène publique, raporte savoirnews.

“Nous n’avons pas un ministre de la santé, quand un ministre incompétent, est incapable de de discuter avec son personnel on le dégage” a déclaré le porte-parole Ali-Bana.

Le personnel soignant refuse d’être complice de la mort des Togolais dans les hôpitaux faute de meilleurs soins.

” Depuis vendredi, le Ministre refuse de nous recevoir pour échanger sur la situation. On a prévu deux jours de sit-in. Si rien n’est fait, le Synphot et l’ensemble du collectif de la santé, étant un moteur diesel, nous allons passer à la vitesse supérieure en appuyant sur l’accélérateur. Ça fait plus de deux ans que nous sommes restés muets. Là, nous sommes frustrés parce qu’on a un Ministre qui trouve que discuter avec les praticiens hospitaliers, c’est se rabaisser. Avec cette histoire de contractualisation des hôpitaux, on ne comprend rien. On raconte des histoires sur les radios pour berner la population or sur le terrain, on ne voit rien. Après 5 ans, il faut avoir le courage de mettre le dossier sur la table et faire un bilan. Au même moment, on a des problèmes urgents dans nos hôpitaux. Ça fait plus de 8 ans par exemple que le CHU SO n’a pas de scanner. Il faut que ça change. Nous n’allons pas continuer de nous taire en voyant nos frères et sœurs mourir parce que les soins sont mauvais dans nos hôpitaux. On ne veut plus être complice de cette carence de meilleure soin dans nos centres de santé” a ajouté la parole.

Pour information, la centrale syndicale exige entre autres : L’augmentation de la capacité d’accueil en réanimation du CHR-LC, les équiper en personnel soignant ; La création d’autres centres de prise en charge, ou des unités de réanimation Covid dans les CHU et les centres de prise en charge dans les régions pour éviter les décès dus à la saturation du CHR LC ; L’augmentation de l’équipe de prise en charge des malades du covid19. La dotation des 3 CHU du Togo et du CHR LC en scanner ; La dotation du CHU Kara et de CHU Lomé campus en appareil d’hémodialyse ; La mise aux normes des 6 centres hospitaliers régions ; La proclamation du dernier concours et organisation comme promis par le gouvernement d’in concours avec absorption de tous les autres contractuels restants.

 

commentaires
Loading...