La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Urgence climatique : deux journalistes togolais de l’ATJ2E présents à la conférence des journalistes scientifiques francophones à Dakar

Deux journalistes togolais de l’Association Togolaise des Journalistes Engages pour l’environnement (ATJ2E) et 3 autres du Togo prennent part à Dakar au Sénégal à une conférence des journalistes scientifiques francophones. Cette rencontre qui a démarré ce lundi 10 octobre dans la capitale sénégalaise regroupe une soixantaine (60) de journalistes spécialistes des sciences et de l’environnement sur le thème «Le journalisme scientifique face à l’urgence climatique».

La rencontre de Dakar est une conférence qui réunit des journalistes scientifiques venus de l’Afrique, de la France, de la Suisse et du Québec dont l’objectif est de poser les bases d’un meilleur traitement médiatique de la crise climatique, de comprendre la réalité climatique, d’échanger sur les bonnes pratiques et leur rôle dans la couverture de cet enjeu qui touche toute la planète et ensuite de tirer les leçons de la crise de l’information que nous venons de traverser.

 

METOCOB 4

Organisée en partenariat avec l’Association des journalistes scientifiques de la presse d’information (AJSPI), l’Association suisse du journalisme scientifique (ASJS) et l’Association des communicateurs scientifiques du Québec (ACS), l’événement permettra également de tisser des collaborations entre journalistes, mais aussi entre journalistes et scientifiques.

Le Togo est représenté par 5 journalistes dont deux de l’Association Togolaise des Journalistes Engages pour l’environnement à savoir Charles kolou, de focus info et de Hector Namangue, directeur de publication de Vert Togo.

 

Les deux depuis des années engagés dans la protection de l’environnement benefieront des atouts énormes pour enrichir leur plume à travers des conférences, tables rondes, panels d’experts et ateliers ainsi que des visites de terrain qui s’effectueront autour de différents enjeux (environnement, santé, agriculture) qui meubleront les  six (6) jours d’activités.

 

Le confrère de Vert Togo relève que Kossi BALAO, Président du Réseau des Journalistes Scientifiques de l’Afrique Francophone (RJSAF), a relevé au lancement des activités que les journalistes scientifiques ont un rôle prépondérant à jouer pour une meilleure compréhension des changements climatiques par le public et une prise de conscience de la gravité de la situation environnementale.

« Cette gravité est aujourd’hui observable, au Sud comme au Nord, avec les feux, les inondations, les vagues de chaleur, la sécheresse. L’actualité climatique est partout ! Mais le sujet est encore mal traité, sa couverture est encore balbutiante et les médias ne parlent du climat que lorsqu’il y a des événements comme la COP ou des catastrophes naturelles. », a-t-il affirmé.

 

Face à ce constat, a-t-il poursuivi, «  comment améliorer le narratif sur le climat ? Comment faire évoluer la perception qu’au grand public de l’urgence climatique ?  Comment faire du changement climatique un sujet transversal qui touche aussi bien l’écologie, l’agriculture, la santé ? Autant de questions auxquelles nous allons réfléchir ensemble. ».

 

Il faut relever que la rencontre prendra fin ce samedi 15 octobre 2022.

 

commentaires
Loading...