La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Et si tous les ex-colons s’inspiraient de l’exemple Belge?

180

Aujourd’hui, jour pour jour comme la plupart des pays Africains, la République Démocratique du Congo commémore ses 60 années de libération du joug colonial.

Dans un contexte social où le monde entier est émaillé par des rassemblements anti racistes, anti colonialistes et anti inégalités déclenchés par la mort de Georges Floyd, cet afro américain tué par un policier blanc, le Roi Philippe de Belgique n’a pas manqué de marquer l’instant.

Dans une lettre adressée au chef de l’État congolais, Félix Tshisékédi il a pour une première fois de l’histoire exprimé publiquement des regrets par rapport à cette époque coloniale marquée par la cruauté et l’exploitation des noirs.

Avec ce message fort qui dénote plutôt de la détermination de l’arrière arrière arrière petit fils du souverain Belge Léopold II : «l’heure est venue pour la Belgique d’entamer un parcours de vérité à propos de son passé colonial au Congo », c’est déjà un grand pas vers une tentative de réconciliation avec l’histoire.

« Il faut pouvoir se parler de notre longue histoire commune en toute vérité et en toute sérénité », une histoire qui a été faite de «réalisations communes», mais qui a aussi connu « des épisodes douloureux. », a écrit le roi Philippe.

Même si les regrets ne sont pas des excuses selon plusieurs congolais résidant en Belgique, c’est déjà un acte de noblesse qui traduit toute la volonté du Monarque qui s’engage à «combattre toutes les formes de racisme ».« J’encourage la réflexion qui est entamée par notre parlement afin que notre mémoire soit définitivement pacifiée», a t-il réitéré.

Depuis quelques semaines, le débat autour des symboles coloniaux est devenu de plus en plus retentissant, des têtes de colons, des statuts tombent.

En Belgique, les jeunes congolais n’ont pas manqué de vendaliser les statuts du roi Léopold II. Pendanpt ce temps, une commission parlementaire devrait voir le jour prochainement en Belgique pour examiner le passé colonial belge.

Si tout les ex colons que furent la France, l’Allemagne, la Grande Bretagne, l’Italie pouvaient dans un premier effort tiré exemple du cousin Belge pour présenter des excuses sincères à l’Afrique et plus encore lui restituer sans grincement de dent toutes ses richesses et les bribes d’histoires qui ornent encore leurs musées, ce serait là, la preuve d’une véritable repentance de l’Europe envers l’Afrique.
L’Europe nous doit tellement…

Vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...