La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Le journaliste Amévi Dabla désormais “Docteur des Universités”

1 035

« Patrimoine culturel immatériel et visibilité de la diplomatie culturelle du Togo : création d’une plateforme virtuelle pilote d’échange », tel est le thème de la thèse de Doctorat soutenue par DABLA Amévi Amédzi Edem. Une thèse de doctorat unique en Art et Culture soutenue ce jeudi 9 juillet 2020 à l’Institut Régional d’Enseignement Supérieur et de la Recherche en Développement Culturel (IRES-RDEC).

Il s’est agi pour M. Dabla, à travers cette thèse réalisée sous la supervision du Prof. KADANGA Kodjona, d’identifier les obstacles à la visibilité et à la promotion du patrimoine culturel immatériel du Togo dans les représentations diplomatiques et les institutions internationales et de proposer les meilleures solutions pour sa valorisation.

Dr DABLA Amévi Amédzi Edem
Dr DABLA Amévi Amédzi Edem

Selon les explications données par l’impétrant à nos confrères de l’agence Afreepress, « L’approche méthodique a conduit à des recherches documentaires, à l’observation des acteurs et à des entretiens avec des personnes averties du domaine résidants au Togo ou identifiées dans des pays où le Togo est diplomatiquement représenté.

” C’est fort de la collecte des informations souhaitées qui témoignent que les valeurs culturelles du pays ne sont pas suffisamment visibles et valorisées dans la sous-région, sur le continent et dans le monde qu’est née, en vue de soutenir la présente recherche, l’idée d’initier un projet.»

Ainsi, à travers cette thèse, il propose comme solution “(…) une plateforme virtuelle pilote à créer à Lomé pour des échanges au niveau de quatre représentations diplomatiques du Togo, en Afrique, en Europe, en Amérique et en Asie ».

Doctorat soutenue par DABLA Amévi Amédzi Edem entouré des autres docteurs
Doctorat soutenue par DABLA Amévi Amédzi Edem entouré des autres docteurs

Suite aux délibérations, M. DABLA Amévi Amédzi Edem s’en sort avec la mention “Très honorable” à l’unanimité des membres du jury. « C’est un travail de fourmis qui vient d’être achevé. La mention “Très honorable”, je ne peux que m’en réjouir et remercier Dieu et tous ceux qui m’ont soutenu dans ce travail », a-t-il confié.

Il faut noter que le désormais Docteur des Universités était journaliste-présentateur à la télévision nationale (TVT), puis formateur en journalisme, art et culture et cadre de l’administration.

commentaires
Loading...