La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Sécurité maritime : Lomé acceuille l’Afrique

601

La date de la rencontre continentale sur la sécurité maritime et le développement est désormais calée. Plus de report. Lomé, capitale togolaise va accueillir le 15 octobre 2016 la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union Africaine sur la sécurité et le développement maritime.

Les 5000 participants attendus à Lomé vont échanger sur  la piraterie maritime, la pêche illicite, les trafics illicites de tout genre, la mer comme facteur de développement et la préservation de l’environnement marin. Ils seront des experts africains et internationaux, des membres de la société civile, des partenaires techniques et financiers à alimenter les débats. 54 chefs d’Etats et de gouvernement de l’Afrique sont attendus, ainsi qu’une kyrielle de représentants de haut niveau des partenaires traditionnels de l’Afrique, l’Europe, les Etats Unies et l’Asie.

Pour être au point avant date, le Togo n’est pas seul sur le coup. La diplomatie togolaise bénéficie du soutien de l’Union Africaine, mais aussi de plusieurs autres partenaires. L’Etat américain et la République populaire de Chine notamment. La Corée n’est pas du reste. D’autres appuis sont également attendus.

La réussite de cette rencontre sera une illustration tangible et la confirmation du retour du Togo sur la scène diplomatique africaine et internationale. Le Togo va marquer l’opinion internationale avec la signature de la Charte de Lomé sur la sécurité maritime.

La seule voie aujourd’hui pour lutter efficacement contre la criminalité en mer, soutiennent les autorités togolaises, est de fédérer les énergies. Le Togo veut donc faire de ce sommet une totale réussite et profiter de l’occasion pour définir une feuille de route qui sera le point de départ d’une nouvelle réflexion sur les moyens pratiques, juridiques et financiers pour faire de l’espace maritime africain, le levier principal du développement économique et social du continent noir.

C’est aussi une manne financière pour le Togo. Après le sommet, les regards seront tournés vers le secteur maritime togolais. La profondeur en eau du Port Autonome de Lomé et surtout la stabilité du pays dans une Afrique sous fortes menaces  de terroristes et de pirates vont réconforter les opérateurs économiques dans leur choix du port de Lomé.

Le continent africain ne sera pas laissé-pour-compte dans le partage des retombés.

L’Afrique fait partie des continents qui naturellement bénéficient des avantages de ce précieux trésor qu’est la mer. C’est le secteur maritime du continent qui va retrouver vie. L’or bleu de l’Afrique est en proie à la mauvaise gestion et à de sérieuses menaces écologiques, notamment la surexploitation des grandes pêcheries mondiales. Ce fléau prive annuellement les pays côtiers du monde de 50 milliards USD. Un engagement continental voire mondiale pour la sécurité e mer va renflouer les caisses des 38 pays côtiers africains qui assurent les 90% des échanges en Afrique par la mer.

La mer est devenue indispensable pour l’économie mondiale et pour la survie de l’humanité toute entière. En témoigne ce tableau non exhaustif des avantages provenant de la mer: 90% de l’échange international et 65% de l’approvisionnement énergétique sont transportés par la mer. Elle génère 50% de l’oxygène à l’humanité. Sans la mer, le monde perdra chaque année 25 milliards USD.

Les travaux au des assises de Lomé seront axés sur deux niveaux :

  • La coopération régionale et internationale pour la sécurité maritime avec comme sous thèmes : la piraterie maritime, la pêche illicite, trafics illicites de tout genre
  • La sécurité maritime avec des sous thèmes : la mer comme facteur de développement, la préservation de l’environnement marin

 

Tous les acteurs (hôtels, restaurants, médias, secteurs publics, parapublics ou privés…)  impliqués dans ce processus sont à pied d’œuvre pour redonner une image de marque à Lomé avant l’arrivée des hôtes à la conférence.

MercLe pays s’est engagé également à mettre à jour l’arsenal juridique pour la mer, avant l’échéance tant attendue.

 

Vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...